dimanche 2 octobre 2022

Les cinq plus belles victoires de Mathieu Van der Poel

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Si on se doute bien, eu égard à son talent et à son potentiel, que ses courses les plus marquantes sont certainement à venir, à 25 ans le petits-fils de Raymond Poulidor, Mathieu van der Poel, s’est déjà largement montré digne de sa descendance. Entre tour des Flandres et tour de Grande-Bretagne, il a commencé à imposer son profil polyvalent sur le circuit mondial.

1

TOUR DES FLANDRES 2020

Sa première classique classée parmi les Monuments n’est certainement pas la dernière. Mais, parce qu’elle intervient 34 ans après celle de son père, Adrie, elle aura pour toujours un goût particulier. De plus, dans le duel qui l’oppose depuis ses jeunes années au Belge Wout Van Aert, son sprint victorieux, après trente kilomètres d’échappée à collaborer pour éviter le retour du peloton, lui aura aussi permis de marquer des points et de prendre l’ascendant psychologique sur son ennemi préféré. Tout en force et en puissance, mais finalement logiquement… « parce que c’est la course, avec Paris-Roubaix, la plus compatible avec les qualités d’un cyclo-crossman. C’est presque normal qu’on se retrouve un jour tous les deux avec Wout (Van Aert) tous les deux dans le final du Tour des Flandres. » Ce jour-là est arrivé.

2

AMSTEL GOLD RACE 2019

Après avoir tout gagné en cyclo-cross, après seulement quinze jours sur route, cette Classique est sa première grande victoire, au nez et à la barbe d’Alaphilippe, Fuglsang et Kwiatkowski, détachés à un kilomètre de l’arrivée et à qui semblait promise la victoire finale. C’était sans compter le retour express du champion des Pays-Bas, locomotive d’un groupe de chasse de huit coureurs qui allait revenir à 100 mètres de la ligne. Et Van der Poel de régler tout le monde dans un finish époustouflant. A domicile, à Terblijt, devant une foule acquise à sa cause, il s’écroulait au sol en larmes, conscient d’avoir réussi un coup de maître au terme d’une quinzaine folle où il avait gagné à six reprises (une étape du Tour d’Antalya, le GP de Denain, A Travers la Flandre, la 1ère étape du Circuit de la Sarthe, la Flèche Brabançonne et l’Amstel Gold Race donc). Ouf !

3

A TRAVERS LA FLANDRE 2019

Sa première épreuve du World Tour, à 24 ans, est arrivée « plus vite que je ne le pensais » disait-il après une course conclue à Waregem devant Turgis, Jungels, Benoot et Pöstlberger, ses compagnons d’échappée, réglés au sprint. Quatre jours après avoir terminé au pied du podium de sa première classique de prestige, Gand-Wevelgem, il confirmait que son talent pouvait aussi lui offrir de belles victoires sur route. « Je vais me souvenir longtemps de cette première victoire ici, et pas seulement parce que c’est une épreuve du World Tour. Toutes les victoires sont belles, mais là c’est en plus une classique flamande. » Le début d’une longue série ?

4

CHAMPION DU MONDE CYCLO-CROSS 2019

Quatre ans après son premier titre mondial, devant Van Aert, et après avoir essuyé trois revers d’affilée au profit du même Van Aert en 2016, 2017 et 2018, l’édition 2019 est la plus attendue de toutes, mettant aux prises deux champions au sommet de leur art. Sur le terrain de Bogense, au Danemark, le Néerlandais fait un sans faute. Impérial, il pousse son adversaire à la faute (qui finira 4ème) et peut se permettre de franchir la ligne d’arrivée, debout, en brandissant bien haut son vélo en signe de triomphe.

5

TOUR DE GRANDE-BRETAGNE

En attendant de découvrir le Tour de France en 2021, il s’est fait les dents sur le Tour de Grande-Bretagne. Vainqueur final devant Trentin et De Buyst, c’est la première de ses trois victoires d’étapes qui a surtout valeur de symbole tellement elle fut acquise avec autorité et maîtrise. Elle lui permit de chiper le maillot de leader à Trentin sur un terrain bosselé (une côte de 11% sur 500 mètres) où il put exprimer toute sa puissance et sa vélocité. En déposant sur place tous ses compagnons de route, il gagnait en solitaire après un démarrage impressionnant, démontrant un vrai talent dans la stratégie de course.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi