samedi 26 novembre 2022

Les coups de coeur et coups de gueule du Quotidien Du Sport : stop au débat sur Giroud !

À lire

Comme tous les lundis soir, les coups de coeur et les coups de gueule de Stéphane Désenclos pour Le Quotidien du Sport.

Vous allez sûrement être déçu, mais je ne vais pas vous parler des matchs de l’Equipe de France. En tout cas des résultats, qui n’ont pour moi aucune signification, si ce n’est celle de nous montrer que notre réservoir n’est pas si riche qu’on le pense.  En tout cas pour certains postes.

Non, ce qui m’a agacé pendant cette semaine internationale, c’est le fait que – on ne sait pourquoi – Didier Deschamps a fait jouer les deux matchs en intégralité (quasiment) à Kylian Mbappé. Avec Aurélien Tchouameni et Benoît Badiashile, ce sont les seuls dans ce cas là.

Giroud au Qatar ? non, ce n’est pas une évidence !

Il y avait beaucoup de blessés en défense et au milieu, mais en attaque, on aurait pu voir Christopher Nkunku, et surtout Randal Kolo Muani plus souvent. Même si on peut penser que, sans ses soucis au mollet, Ousmane Dembélé aurait joué le deuxième match… mais pas sûr toutefois, que ce soit à la place de Mbappé…

Bref, au delà de ça, il y a un débat qui m’agace : Olivier Giroud doit-il oui ou non aller au Qatar ?

Ce débat de cours d’école, de bistrot, de bureau, de twitter même… Il m’agace parce qu’on veut, comme pour le cas BENZEMA il n’y a pas si longtemps, forcer la main à Deschamps !

Et surtout, qu’on nous rabâche sans cesse que OUI, Giroud doit aller à la Coupe du Monde, parce qu’il continue de marquer des buts et que c’est le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus.

Mais, je le répète, comme pour BENZEMA il y a deux ans, le critère sportif n’est pas le seul ! Didier Deschamps pense avant tout à l’ambiance dans le groupe. Et je peux même ajouter : autour du groupe.

On a vu à l’Euro, et avant l’Euro surtout, que la présence des deux buteurs pouvait semer le trouble…

Olivier Giroud a-t-il l’âme d’un remplaçant ? D’une doublure de luxe ? a-t-il le profil pour entrer dans un match en 5 minutes et se rendre opérationnel tout de suite ? Voilà les questions que se posent DD.

Personnellement, je fais partie de ceux qui pensent que ça peut être très compliqué et que, peut-être un jeune attaquant aux dents longues (je pense à Kolo Muani…) aurait davantage sa place. Nkunku aussi peut jouer ce rôle.

Vous l’avez compris, ce qui m’agace, c’est : « il est le deuxième meilleur buteur des Bleus, donc il doit jouer la Coupe du Monde ». On oublie qu’en Russie, Giroud n’a pas inscrit le moindre but. Une chose est sûre : le débat va continuer jusqu’à l’annonce de la liste de Deschamps – elle sera de 26 joueurs – début novembre.

En attendant, le présent, c’est le retour à la Ligue 1 et aux Coupe d’Europe, pour un nouveau marathon, comme la FIFA et l’UEFA aiment nous concocter. Des matchs tous les trois jours, sans doute des blessés, ou au moins des joueurs fatigués pour le Qatar.

Boycotter le Qatar ? Et la Russie, et la Chine…

Le Qatar, vous savez, le nouveau diable personnifié. Personnellement, je n’aurais pas choisi ce pays pour jouer le mondial. Mais, on ne sait par quelle opération de Saint-Esprit, c’est donc lui qui a été choisi. Enfin, on sait pas… On s’en doute un peu quand même…

C’était il y a douze ans, et voilà que c’est maintenant que l’on entend parler de boycott. C’est maintenant que certains se mettent à avoir une conscience. Du coup, la Coupe du Monde, événement sportif le plus suivi dans le monde, avec les Jeux Olympiques, a basculé dans le monde politique.

Il y a quatre ans, on jouait en Russie, non ? La Russie, c’est bien le pays qui a attaqué l’Ukraine ? La Russie, c’est bien le pays où les personnages politiques disparaissent au grès de leurs prises de position ?

On a aussi fait les jeux en Chine… La Chine, c’est bien le pays qui persécute les Ouïghours ? Allez, je m’arrête là…

Oui, le Qatar n’est pas un pays très recommandable, mais non, il ne faut pas boycotter. Où alors il fallait s’élever beaucoup plus tôt, pour tenter de faire changer les choses. C’est mieux que de faire le beau aujourd’hui en criant au scandale. Et, qui sait ? sûrement plus efficace…

41 défaites en 75 matchs de C1 pour l’OM

Bon, je vous parlais de coupes d’Europe. Revenons-y. Après deux premières journées controversées, il est temps de passer aux choses sérieuses. Surtout pour l’OM, qui a perdu 41 de ses 75 matchs joués en Ligue des Champions et qui doit absolument en gagner au moins trois d’ici la fin de la phase de poule pour rêver.

Les autres, en dehors du PSG, qui assure les victoires – pour l’instant – ils sont imprévisibles et capable de tout.

Mais ça, on en reparlera la semaine prochaine…

Tous les lundis, retrouvez les coups de coeur et les coups de gueule du Quotidien du Sport sur Mon Paris FM (19h30, Mon Paris Sport).

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi