samedi 2 mars 2024

Les coups de coeur et les coups de gueule de la rédaction : Aiglons, classico et retraites…

À lire

Comme tous les lundis retrouvez les coups de gueule et les coups de coeur de Stéphane Désenclos. Une histoire de retraite, de classico et d’Aiglons…

En pleine période de mobilisation pour les retraites, le foot confirme qu’il est bien au cœur de la vie des Français. Un formidable miroir social, qui nous permet de nous identifier.

Alors, comment ne pas souligner les deux grosses informations de la semaine : l’inquiétude de Sandrine Rousseau pour la retraite de Kylian Mbappé et, justement, le départ à la retraite (de l’équipe de France) de Raphaël Varane, à l’âge de 29 ans. Alors lui, ne me dites pas qu’il a ses 43 annuités, je ne vous croirais pas… Avouons que cette dernière info est un petit pied de nez à l’histoire sociale de la France ?

Des doutes sur l’ambiance en Equipe de France

Elle reste très perturbante cette info et, en tous cas, pas révélatrice d’une folle ambiance en Equipe de France…

Enfin, bon, il y en a un qui s’est chargé de répondre à notre chère député écologiste, c’est le Japonais Kazuyoshi Miura, qui, à l’âge de 55 ans poursuit sa carrière, en D2 portugaise ! Et il a annoncé qu’il comptait jouer jusqu’à 60 ans !

Tout ça pour dire que ces problèmes de société, n’empêchent pas la planète foot de tourner.

Vite, même, puisque les joueurs de Ligue 1 viennent de jouer trois matchs en une semaine, avec un tour de Coupe de France ce mercredi.

Et dans ces huitièmes de finale, un match qui nous met tous en haleine : le fameux classico au Vélodrome.

Et là aussi, on s’aperçoit que tout va très vite. Il y a huit jours, l’OM étaient archi favori. Le PSG en détresse dans le jeu, acculé par les blessés, oppressé par le calendrier, va, non seulement se faire éliminer de la Coupe, mais risque aussi de perdre le titre, en ce mois de février.  Et ce n’est pas un mercato raté qui va arranger les choses.

En face, tout réussissait à l’OM. Les victoires qui s’accumulent, les recrues qui s’additionnent…

Et en l’espace d’une semaine, la confiance a changé de camp. 1 point sur 6 pris pour l’OM, contre 6 sur 6 pour le PSG. Bien sûr, pas contre les mêmes adversaires, mais quand même…  Les courbes se sont inversées et Paris débarque au Vélodrome avec une vraie chance de passer.

Ce qui n’empêche pas l’OM de continuer à être le favori de ce huitième.  A condition quand même que, cette fois, Igor Tudor fasse les bons choix. Et n’aligne pas face aux Parisiens, la même équipe que face à Nice lors de la première période.

Enorme coup de chapeau au Nice de Didier Digard !

Je vais terminer avec Nice, le vrai coup de cœur de la semaine. Les Aiglons sont les seuls en Ligue 1 à avoir gagné leurs 3 matchs.

Dont un succès à Bollaert, ou les Lensois n’avaient pas encore concédé le moindre point depuis le début de saison, avant cette victoire à Marseille qui restait sur 9 matchs de suite sans perdre.  

Le tout, avec sur le banc, l’ancien coach de la réserve, bombardé n’°1 à la place de Lucien Favre, illustre entraîneur suisse, qui n’a pas réussi dans sa mission.

Il y a eu aussi un très beau recrutement, avec Moffii et Ndayishimie. Nice, qui a tout pour être l’équipe des matchs retours, contrairement à un OL qui a, certes, gagné à Troyes, mais qui ne m’inspire pas une grande confiance.

Tout comme les propos de Jean-Michel Aulas, qui continue à faire comme si, pendant trois ans, toute une partie de l’histoire du club lui avait échappé, contre son gré. L’âge de la retraite, lui, ça fait un moment qu’il l’a dépassé…

> Retrouvez les coups de coeur et coups de gueule du Quotidien Du Sport, dans l’émission Mon Paris Sport, tous les lundis (19h00-20h30)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi