mercredi 29 mai 2024

Les deux raisons qui poussent les étrangers à investir dans des clubs français

À lire

De plus en plus d’investisseurs étrangers s’intéressent au club de foot français. Depuis l’arrivée des Russes à Monaco et des Qataris au PSG, on ne compte plus le clubs français qui sont tombés dans les mains d’’argent étranger.

« Longtemps la France a été un repoussoir, notamment en raison de sa fiscalité », explique Vincent Chaudel, président de l’Observatoire du Foot Business.  « Le regard des investisseurs étrangers, qu’ils soient fonds d’investissement ou fonds souverains, a changé depuis 2010 », ajoute le spécialiste, qui donne deux raisons. « La première raison, c’est qu’avec l’Euro 2016, on a renouvelé notre parc de stade. On a rattrapé notre retard et on a un outil de production de meilleur qualité pour les clubs. La deuxième raison, c’est l’appel d’air lié à Médiapro. Beaucoup d’investisseurs se sont dits : il y a l’occasion d’acheter quelque chose qui va prendre de la valeur assez rapidement ».

L’Angleterre, l’Allemagne et l’Espagne difficiles d’accès

« Malheureusement, on connaît la suite de Mediapro, mais en même temps, cela a permis à certains investisseurs de se dire : comme le football français est en difficulté, on doit pouvoir l’acheter à un prix relativement accessible ».

Et pour Vincent Chaudel, la France est plus accessible que les autres pays. « Ce qui n’est pas le cas chez nos voisins anglais, ou le ticket d’entrée est très élevé. Chez les Allemands, c’est très compliqué, puisqu’on ne peut pas être vraiment majoritaire dans un club. En Espagne, la majorité des clubs intéressants appartiennent aux socios… Il reste la France et l’Italie. Après c’est une question d’opportunité, les fonds aiment bien acheter bas, avec une espérance de vente assez haute ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi