dimanche 2 octobre 2022

Les JO, le seul titre qui manque aux Françaises et entrer dans la légende !

France - Pays-Bas (13h45)

À lire

Déjà championne du monde et championne d’Europe, l’équipe de France féminine, vice-championne olympique en 2016, veut enfin se parer d’or dans une olympiade.

En 2016, la France est passée à quatre buts de son rêve olympique. Battues par la Russie en finale (19-22), les Bleues revenaient une nouvelle fois bredouilles des JO et ne décrochaient pas le seul titre qui manque à leur palmarès puisqu’elles ont été deux fois championnes du monde (2013 et 2017) et une fois championnes d’Europe (2018). Cette année, à Tokyo, elles vont repartir à l’assaut de leur rêve olympique et Olivier Krumbholz ne veut pas faire une fixation sur ce seul titre qui manque au palmarès :

« Notre leitmotiv, c’est qu’un titre est un titre qu’il soit mondial, olympique, européen ou national. On ne se met pas de pression supplémentaire sur les JO. Ce serait contre-productif. Quand on commence la préparation, c’est pour essayer de gagner un nouveau titre, ce n’est pas pour aller chercher le seul titre qui manque. Avec le staff, on n’insiste pas sur le fait que c’est le seul titre qui manque ».

Les Françaises en mission pour les JO

Le sélectionneur réfute également l’idée qu’il est plus dur de gagner les JO qu’un Mondial :

« Ce n’est pas forcément plus dur c’est différent. Le format de compétition est différent. Les JO sont une compétition particulière avec le village olympique, d’autres disciplines, on croise des athlètes de divers horizons. Il faut arriver à gérer tout l’environnement en plus de la compétition. Avec la crise sanitaire, ce sera encore particulier sans trop de public, les entourages des équipes seront réduits au strict minimum. On verra comment on réagit à tout cela. »

Aux JO, la France est en constante progression. Depuis sa première qualification en 2000, elle a terminé sixième, quatrième, deux fois cinquième et elle a donc décroché sa première médaille à Rio en 2016.

Régulièrement dans le dernier carré des compétitions internationales, il ne lui manque pas grand-chose pour décrocher l’or olympique, il lui faut un peu de chance et une meilleure maîtrise des temps faibles dans les rencontres à élimination directe.

Malgré sa belle performance au Brésil, c’est une autre équipe qui était la mieux armée pour décrocher ce titre tant attendu selon Olivier Krumbholz : « C’est en 2012 que nous étions le plus proche du titre. On a été éliminé en quarts (23-22 contre le Monténégro), mais on avait un groupe de joueuses d’une grande qualité. »

En plus de la difficulté du groupe, la France a dû faire sans sa capitaine Siraba Dembélé-Pavlovic blessée au tendon d’Achille droit. C’est une immense perte pour les Bleues qui, en revanche, ont pu récupérer Alisson Pineau, privée de l’Euro sur blessure.

Krumbholz prudent sur les JO

Siraba Dembélé-Pavlovic avait déjà manqué le Mondial 2019 pour cause de maternité et son absence s’était faite ressentir, la France terminant 13ème. Elle avait été déterminante lors de son retour dans la conquête de la médaille d’argent au dernier Euro. A 34 ans, elle devait disputer ses derniers JO et comme elle est très appréciée son forfait va forcément perturber le groupe, mais le sélectionneur se veut rassurant :

« On perd notre leader, c’est certain. En plus, elle s’est blessée proche de la compétition, mais il faut continuer à avancer. On a d’autres armes. Le handball français a l’un des meilleurs réservoirs de joueuses ».

Malgré l’absence de sa capitaine, la France possède, en effet, de grands talents sur lesquels elle peut s’appuyer comme Grace Zaadi, Alisson Pineau, Cleopatre Darleux ou Beatrice Edwige pour ne parler que des joueuses les plus expérimentées. Les filles auront à cœur d’offrir un beau parcours à leur capitaine, le plus beau des cadeaux serait de lui ramener la médaille d’or…

13h45 : France – Pays-Bas (quart de finale)

Ne manquez-pas, Handball magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi