jeudi 2 février 2023

Les joueurs à suivre en 2023 (Partie V) : Mbappé et Haaland, un combat de titans

À lire

Si on a beaucoup parlé de Lionel Messi, le duel de 2023 sera aussi entre Kylian Mbappé et Erling Haaland. Sans oublier Vinicius et Neymar. Voilà qui promet…

Kylian Mbappé (PSG)

Ses huit buts au Qatar confirment, ce que nous savions déjà, qu’il est bien de la race des joueurs d’exception. Et s’il a manqué l’occasion d’entrer encore davantage dans la légende en remportant une deuxième Coupe du monde, dans la foulée de son extraordinaire finale, il ne passera pas à côté d’une année 2023 taillée à sa mesure avec la conquête de sa première Ligue des Champions, et d’un premier Ballon d’Or en ligne de mire. Grâce à, ou malgré, la présence de Messi à ses côtés ?

Il peut le faire : gagner la L1, gagner la Ligue des Champions, gagner le Ballon d’Or
Il va le faire : gagner la L1, gagner la Ligue des Champions, qualifier les Bleus pour l’Euro 2024

Erling Haaland (Manchester City)

Absent au Qatar, le Viking aura eu le temps de recharger ses batteries pour attaquer 2023 avec l’appétit qui le caractérise depuis ses débuts, à 17 ans, du côté du Molde FK, en Norvège. Avant de laisser ses coéquipiers de City disputer la Coupe du monde sans lui, il avait encore été monstrueux d’efficacité (29 buts en 30 matches, leader du classement des buteurs de Premier League avec 18 buts), pour se placer, à seulement 22 ans, comme le seul attaquant capable de rivaliser avec Mbappé dans la durée.

2023 devrait lui permettre d’étoffer un palmarès encore vierge de tout titre majeur, en dehors d’une Coupe d’Allemagne. A condition d’étouffer le grand réveil d’Arsenal en Premier League, et de passer le premier obstacle vers la finale d’Istanbul, face au RB Leipzig en 8èmes de finale de Ligue des Champions.

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, la Premier League et terminer meilleur buteur du championnat anglais, remporter son premier Ballon d’Or

Il va le faire : terminer meilleur buteur de Premier League et gagner la Cup

Vinicius (Real Madrid)

La manière avec laquelle il va digérer l’échec de sa première Coupe du monde, qui intervient après une année 2022 marquée par le doublé Liga-Ligue des Champions et une 8ème place au classement du Ballon d’Or, nous en dira beaucoup sur sa densité mentale et sa capacité à se relever. Les échéances seront nombreuses en 2023 avec les Merengues pour lui faire oublier le Qatar… dès février avec un match couperet face à Liverpool.

Il peut le faire : gagner la Liga, la Ligue des Champions
Il va le faire : terminer sur les talons du Barça en Liga…

Harry Kane ( Tottenham)

Ravagé par son penalty manqué face à la France en quarts de finale de la Coupe du monde, le capitaine anglais n’aura pas trop le temps de pleurer sur son sort avec des Spurs à la bagarre en haut de tableau de Premier League, et la perspective de prendre un autre quart, celui de la Ligue des Champions, à condition de sortir le Milan AC. La quête d’une quatrième couronne de meilleur buteur de Premier League est encore accessible même si Haaland avait pris le large à la trêve…

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, terminer meilleur buteur de Premier League, gagner la Cup

Il va le faire : qualifier les Spurs pour la prochaine édition de la Ligue des Champions

Sofyan Amrabat (Fiorentina)

L’homme aux trois poumons s’est révélé à lui-même et aux yeux du monde lors d’un Mondial XXL où il a prouvé qu’il pouvait espérer évoluer dans les meilleurs clubs européens. Ses qua-tre saisons en Italie, à Vérone et à la Fiorentina, ses performances avec les Lions de l’Atlas le poussent inexorablement vers ce qui serait pour lui un quatrième championnat. Après l’Eredivisie (Utrecht et Feyenoord), la Jupiler Pro League (Club Burges), et la Serie A, la Liga (Atlético Madrid) ou la Premier League (Liverpool) lui tendent les bras.

Il peut le faire : gagner la Ligue Europa Conference
Il va le faire : signer dans un club de Ligue des Champions

Neymar (PSG)

2023 sera une année charnière pour un Brésilien qui arrive, à 30 ans, à la croisée des chemins. Au sein d’un effectif où les présences de Mbappé, Messi et Hakimi lui rappelleront les larmes du Qatar, il a le choix. Soit se relancer pour aller chercher une autre de ses compétitions maudites après laquelle il court désespérément, la Ligue des Champions, soit se contenter de briller en L1, ce qu’il fait régulièrement sans trop forcer son talent. De ce choix va dépendre la trace qu’il va laisser dans l’histoire du foot bien au-delà de ses arabesques techniques et de ses fulgurances balle aux pieds.

Il peut le faire : gagner la L1, gagner la Ligue des Champions

Il va le faire : gagner la L1, gagner la Ligue des Champions

Bernardo Silva (Manchester City)

A défaut de gagner un titre avec la Seleçao, le très fin international portugais n’a pas d’autre choix que de se reporter sur les Citizens pour enrichir un palmarès où il ne manque que la Ligue des Champions. Si le RB Leipzig ne devrait poser aucun problème aux joueurs de Guardiola en 8èmes de finale, en championnat il sera plus difficile de combler le retard sur Arsenal. Plus facile d’aller chercher une seconde Cup… avant d’aller en Espagne conquérir un 4ème championnat (après la Liga NOS, la Ligue 1 et la Premier League) ?

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, gagner la Premier League, gagner la Cup
Il va le faire : gagner la Cup

Antoine Griezmann (Atletico Madrid)

Gâchée par une finale indigne de la nouvelle dimension prise au coeur du jeu des Bleus, sa troisième Coupe du monde aura été magnifique, de nature à le relancer complètement avec l’Atlético Madrid. Même si les enjeux seront moindres en 2023 pour les Colchoneros, Grizou a un Euro 2024 à préparer pour boucler la boucle avec les Bleus.

Il peut le faire : gagner la Coupe d’Espagne, gagner le Ballon d’Or
Il va le faire : gagner la Coupe d’Espagne, qualifier les Bleus pour l’Euro 2024

Frenckie De Jong (FC Barcelone)

Gagner sa première Liga, quatre ans après son arrivée au Barça, lui permettrait de redorer le blason des Blaugranas et de franchir aussi un palier personnel. Dans le sillage d’une Coupe du monde où il a tenu son rang au milieu des Oranges, il aura en 2023 l’occasion de confirmer le retour au premier plan des Pays-Bas avec une Ligue des Nations à gagner à domicile face à la Croatie, l’Espagne et l’Italie. On attend tellement de lui…

Il peut le faire : gagner la Liga, gagner la Ligue Europa, gagner la Ligue des Nations -Ilvalefaire:gagnerlaLigaetla Ligue des Nations

Hakim Ziyech (Chelsea)

On le connaissait individualiste, brillant balle aux pieds, parfois génial sur son côté droit pour faire parler sa technique de gaucher, on l’a découvert altruiste, capable de faire des efforts défensifs importants et au service du collectif. Pour lui, comme pour la plupart des Lions de l’Atlas, il y aura un avant et un après Qatar 2022. A son retour à Chelsea, nul doute que Graham Potter sera encore plus exigeant avec lui. De quoi lui permettre de franchir un palier ?

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, gagner la Cup
Il va le faire : terminer dans le top 5 de Premier League

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi