jeudi 23 mai 2024

Les notes d’Atalanta – OM (3-0) : seuls Lopez et Balerdi évitent le naufrage

À lire

Retour sur la cinglante défaite des Marseillais à Bergame (0-3), avec un véritable naufrage de quasiment toute l’équipe.

Pau Lopez (6) : un des seuls marseillais à avoir fait son boulot correctement. Sans lui, le score aurait pu être encore plus lourd à la pause (0-1), alors que tout était encore possible.

Jonathan Clauss (3) : un match terrible pour le latéral droit marseillais qui n’a jamais rien apporté sur son côté droit. Que ce soit en défense ou offensivement. Espérons pour lui qu’il n’a pas été supervisé par le staff de Deschamps…

Chancel Mbemba (3,5) : le défenseur central de l’OM n’était carrément pas prêt pour jouer un tel match. Il a été remplacé avant l’heure de jeu par Azzedine Ounahi, avec un changement tactique qui n’a rien apporté.

Samuel Gigot (3,5) : loin, trop loin sur l’ouverture du score de Lookman, le capitaine de l’OM pourtant essayé de se révolter, mais il n’en avait pas les moyens.

Leandro Balerdi (6) : le seul joueur (avec le gardien), qui a été à peu près à la hauteur de l’évènement. On lui pardonnera même de se faire déposer sur le troisième but, il avait tout donné pendant 90 minutes.

Quentin Merlin (4,5) : un match compliqué. L’ancien Nantais s’est souvent fait prendre dans son dos. Il n’y a qu’au niveau de l’état d’esprit qu’on n’a pas grand chose à lui reprocher. C’est trop peu.

Amine Harit (3,5) : on a même été étonné de le voir rester 83 minutes sur le terrain. Comme à son habitude, il court, fait quelques beaux gestes techniques et derrière, plus rien. Que des mauvais choix ou, pire, des mauvaises passes.

Geoffrey Kondogbia (3,5) : trop nonchalant, on a l’impression qu’il n’est jamais vraiment entré dans son match. Il était un peu partout et surtout nul part.

Jordan Veretout (4,5) : il a essayé d’apporter son expérience au milieu, mais comme ses coéquipiers, il a vite coulé.

Iliman Ndiaye (4) : il n’a pas réussi grand chose, si ce n’est à manquer l’occasion d’égaliser avec un lob presque trop facile, complètement raté, alors que le score n’était que de 0-1. Il a été remplacé à la 59ème minute par Ismaïla Sarr. Si, on vous le jure, Sarr est entré en jeu…

Pierre-Emerick Aubameyang (4) : triste de voir un tel match de la part du meilleur buteur de l’histoire de l’Europa League. Il était en larmes au coup de sifflet final, on comprend pourquoi. Pas d’occasion, très peu d’apport dans le jeu. Même s’il n’a pas été bien entouré, cela n’explique pas tout.

Du côté de l’Atalanta, on a vu un très bon De Katelaere en première période, mais aussi Lookman et Scamacca, poisons constants. Surtout Lookman, auteur d’un but et d’une passe décisive. Dans l’ensemble, les Bergamasques ont été trois niveaux au dessus des Marseillais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi