jeudi 25 avril 2024

Les notes de Nantes – Toulouse (1-5) : Pallois plonge, Dallinga se régale

À lire

Mauvais choix de Kombouaré au coup d’envoi (avec Joao Victor et Mollet à la place de Merlin et Moutoussamy), joueurs à côté de la plaque… les Nantais sont passés à côté de leur finale. Les Toulousains les ont surclassés dans tous les domaines.

Nantes a été surclassé

Lafont (3) : un match à oublier pour le gardien du FC Nantes qui retrouvait ses anciens coéquipiers. Cinq buts encaissés, sans avoir pu faire le moindre arrêt. Il est même coupable sur au moins deux buts (le 2ème et le 3ème).

Pallois (2) : complètement à côté de la plaque, le rugueux défenseur nantais a montré son côté sombre. Il aurait pu être expulsé peu avant la pause, mais a échappé au rouge. Pas à la vigilance de Kombouaré, qui l’a sorti à la mi-temps. Moutoussamy (4,5) l’a remplacé quantitativement. Le milieu de terrain, habituellement titulaire, a apporté de la hargne, mais pas grand chose de plus.

Castelletto (3) : comme toute la défense nantaise, le Camerounais a terriblement souffert.

Girotto (4) : le Brésilien du FC Nantes n’a pas échappé à la déroute de son équipe.

Centonze (4,5) : sans doute le moins mauvais des défenseurs nantais. Il est notamment à l’origine du but nantais en provoquant le penalty transformé par Ludovic Blas.

Mollet (3) : 45 minutes très très compliquées, avant de sortir à la pause pour laisser sa place à Ganago (3), pas plus en vue que lui.

Sissoko (4) : un match dans le dur pour l’ancien Toulousain, qui a pratiquement tout raté, mais qui a eu le mérite de se battre.

Joao Victor (2) : un match catastrophique, lui aussi. Remplacé à l’heure de jeu par Merlin.

Blas (4) : un match très décevant pour celui qui aurait pu mener Nantes vers la victoire. Une finale raté qu’il a quitté avant la fin, touché musculairement.

Mohamed (5) : peut-être le meilleur (o le moins mauvais…) nantais ce soir. Il s’est battu, a tenté, mais malheureusement, a été trop brouillon et mal entouré.

Simon (2) : invisible offensivement, mais aussi absent défensivement sur les montées des défenseurs toulousain, il a été remplacé par Delort (3) à la pause. Lui aussi est passé à côté.

Toulouse s’est régalé

Haug (5) : le portier toulousain n’a pratiquement rien eu à faire, mais n’a pas non plus paru très serein.

Desler (6) : un match sérieux, à l’image de son équipe.

Nicolaisen (6) : en dehors de sa faute sur Centonze, qui a couté un penalty à son équipe, le Danois a tenu la baraque derrière.

Costa (7) : double buteur, en plus d’être impérial en défense. Le défenseur du Cap Vert était une des surprises du onze de départ, il a donné raison à son entraîneur.

Suazo (6) : le Chilien, arrivé en janvier à Toulouse, devait amener sa hargne dans les duels, il a fait encore mieux.

Spierings (6,5) : un match dans la continuité de sa très bonne saison. Le Néerlandais de 27 ans a contribué à la domination des Toulousains au milieu.

Dejaegerre (6,5) : le capitaine du TFC a pesé sur le jeu et permis à son équipe de mettre l’emprise sur le match.

Van den Boomen (6,5) : lui aussi a régné sur le milieu de terrain, distillant des caviars à ses coéquipiers.

Aboukhlal (6,5) : auteur du magnifique 5ème but toulousain, l’international marocain a fait du mal aux Nantais.

Dallinga (7,5) : le double buteur toulousain a été à la hauteur de son exceptionnelle saison. Le Néerlandais en est à 18 buts en 37 matchs avec Toulouse.

Chaïbi (6,5) : la révélation de la saison à Toulouse, pas forcément attendu au coup d’envoi, a répondu présent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi