lundi 24 juin 2024

Les notes de PSG – Bruges (4-1) : Mbappé et Messi mènent la révolte

À lire

Très critiqué sur la qualité de son jeu jusqu’à maintenant, le PSG a livré une prestation aboutie face au Club Bruges, sous l’impulsion d’un duo Mbappé – Messi, auteurs tous les deux d’un doublé.

Gianluigi Donnarumma (6) : tout ce qu’il a eu à faire, le gardien italien l’a bien fait.

Achraf Hakimi (6) : on a presque retrouvé le latéral droit qu’on avait vu en début de saison. 

Marquinhos (6) : encore un match sérieux et rassurant pour le capitaine parisien.

Abdou Diallo (7) : un très bon match pour le franco-sénégalais, aligné en défense central à son poste de prédilection. Très efficace défensivement, il a aussi été très propre dans ses relances.

Nuno Mendes (5) : un match correct, même s’il a fait quelques erreurs défensives et que l’on aurait aimé le voir davantage en attaque.

Idrissa Gueye (5) : pas son meilleur match avec le PSG. Il est notamment impliqué dans le but encaissé par les Parisiens.

Marco Verratti (7) : on a pu voir encore une fois que le milieu de terrain italien est indispensable à son équipe. Placé devant la défense pendant plus d’une heure (avant l’entrée en jeu de Paredes), il a donné le tempo.

Georginio Wijnaldum (6) : un de ses meilleurs matchs sous le maillot parisien pour le Néerlandais, très actif à la récupération intéressant balle au pied.

Angel Di Maria (6) : l’ailier argentin a alterné le bon et le moins bon. Auteur d’une passe exceptionnelle sur le deuxième but de Mbappé, il a aussi manqué des choses plus faciles.

Lionel Messi (7,5) : sans aucun doute son meilleur match sous le maillot du PSG, avec un doublé à la clé, dont un penalty transformé, après une faute commise sur lui. La star argentine a touché beaucoup de ballons, en dehors d’un passage à vide lors des vingt premières minutes de la deuxième période, à l’image de toute l’équipe.

Kylian Mbappé (8) : deux buts et une action décisive pour servir Messi sur son premier but. Il a aussi régulièrement mis le feu dans la défense belge à plusieurs reprises.

Chez les Belges, on a surtout vu une équipe dépassée en première période, puis révoltée pendant vingt grosses minutes en début de seconde période. Aucune individualité ne se dégage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi