jeudi 23 mai 2024

Les notes de PSG – Dortmund (0-1) : Paris pas à la hauteur

À lire

Retour sur la défaite du PSG au Parc face à Dortmund (0-1) qui le prive de la finale, avec les notes du match.

Gianluigi Donnarumma (5) : un très bel arrêt en première période, mais on ne peut s’empêcher de le voir fautif sur le but allemand. D’abord en ne réagissant pas plus vite sur la passe manquée de Marquinhos, puis sur le corner où il pouvait sortir.

Achraf Hakimi (5) : une grosse activité sur le côté droit, mais trop de centres pour personne et de passes faciles ratées.

Marquinhos (6) : en dehors de sa passe compliquée à Donnarumma qui a entraîné un corner évitable, le capitaine a été le meilleur parisien ce soir. Et rien que dire ça, veut tout dire…

Lucas Beraldo (4,5) : directement impliqué sur le but (il laisse Hummels Marquer), auteur de deux ou trois interventions ratées, on ne l’a jamais vraiment senti prendre le dessus sur Füllkrug.

Nuno Mendes (5,5) : cette fois, le latéral portugais ne s’est pas fait prendre par Sancho, sauf peut-être une fois, sans conséquence. En majorité, il s’est imposé, et a notamment failli marquer, mais son ballon s’est fracassé sur le poteau.

Vitinha (5,5) : on ne l’a pas assez vu en dehors des 20 dernières minutes, quand c’était trop tard. On aurait voulu le voir tenter plus et se montrer plus haut.

Zaïre-Emery (5) : à l’image de son équipe, on ne l’a pas vu dans la percussion et le jeu vers l’avant. Beaucoup trop timide pour une demi-finale de Ligue des Champions.

Fabian Ruiz (5) : une première période correcte, mais trop peu d’initiatives offensives et d’accélérations pour emballer le jeu. Finalement, il n’a pas servi à grand chose.

Ousmane Dembélé (3,5) : un match complètement raté. C’est bien simple, il a manqué au moins une passe sur trois. Et encore… Le n°10 parisien a toujours pris les mauvais choix et n’a jamais été dangereux.

Gonçalo Ramos (4) : intéressant par son replis défensif, le n°9 du PSG a été trop maladroit offensivement. Et surtout, sa titularisation a montré qu’il n’entrait pas dans le schéma de jeu de Luis Enrique.

Kylian Mbappe (5) : on attendait beaucoup plus d’un potentiel Ballon d’Or. Même s’il avait toujours deux ou trois joueurs à son marquage, il aurait dû faire beaucoup mieux. Le PSG n’a pas su non plus le trouver.

Du côté de Dortmund, la charnière centrale Hummels – Schlotterbeck a été remarquable, quand toute l’équipe a mérité d’aller en finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi