mercredi 21 février 2024

Les notes d’OM – Ajax (4-3) : Aubameyang et Sarr qualifient l’OM !

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Retour sur la victoire de l’OM contre l’Ajax (4-3), qui assure aux Marseillais de continuer l’aventure en Ligue Europa et même de terminer en tête, en cas de nul à Brighton le 14 décembre.

Pau Lopez (6) : un match très sérieux ponctué d’un ou deux arrêts décisifs. Le gardien espagnol ne pouvait rien faire sur les trois buts encaissés. Il a été au rendez-vous.

Jonathan Clauss (6) : un match dans la ligné de son début de saison, même si on aurait aimé le voir attaquer un peu plus.

Samuel Gigot (5) : pas exempt de reproches sur deux des buts encaissés par l’OM, il a limité les dégâts grâce à deux ou trois belles interventions. On l’a vu meilleur.

Chancel Mbemba (5) : lui aussi a laissé les Néerlandais marquer trois buts, dont un, à onze contre dix. Il a quand même réussi à marquer un but très important.

Jordan Veretout (4) : un match très discret, c’est le moins que l’on puisse dire. On ne l’a que trop peu vu, notamment dans l’organisation du jeu.

Geoffrey Kondogbia (5) : l’ancien de l’Atletico peut faire tellement mieux. Il s’est contenté du minimum. Heureusement, ça a suffit ce soir face à 10 Néerlandais, lors d’une bonne partie de la deuxième période.

Joaquim Correa (4) : un nouveau match très compliqué pour l’Argentin. On ne peut s’empêcher de s’interroger sur sa présence au coup d’envoi… Il est sorti sur blessure, entraînant l’expulsion, qui a fait basculer le match.

Amine Harit (6) : l’international marocain n’a pas fait son meilleur match, en réussissant trop rarement à déstabiliser le milieu de l’Ajax. Placé dans l’axe, derrière Aubameyang, il a été trop discret, en dehors de sa passe décisive pour Aubameyang sur le but du 3-2. C’est déjà pas mal.

Ismaïla Sarr (7) : le détonateur de l’OM. A l’origine des deux penalties, le Sénégalais a fait un match plein, avec beaucoup de dribbles et d’accélérations. Clairement l’éclaircie dans la brume du jeu marseillais…

Pierre-Emerick Aubameyang (8) : le Gabonais répond magnifiquement aux sifflets qui ont salué son entrée sur le terrain. Un triplé, avec, certes, deux penalties (tirés avec plein de sang froid), mais surtout, un but extraordinaire sur un ciseau acrobatique. Espérons qu’il a lancé sa saison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi