samedi 26 novembre 2022

Les tops et les flops de la semaine bleue : Badiashile OK, Saliba, KO

À lire

L’équipe de France  a disputé cette semaine ses deux derniers matchs avant la Coupe du Monde au Qatar. Avec un effectif remanié, le sélectionneur a beaucoup fait tourner. Voici les Tops et les Flops de ce dernier rassemblement des Bleus.

Les FLOPS : Camavinga, Saliba et Upamecano, mais aussi Pavard…

  • Eduardo Camavinga

Il est l’une des plus grosses déception de ce rassemblement. Brillant en club, le jeune milieu de terrain Madrilène n’a été que le reflet de lui-même face au Danemark. Actif durant les 20 premières minutes, il a ensuite enchaîné les erreurs et les passés approximatives. Remplacé dès la mi-temps par Didier Deschamps, Camavinga a fortement compromis ses chances d’aller au mondial avec cette prestation.

  • William Saliba

Ce ne sont encore que des premières sélections avec l’équipe de France mais le défenseur d’Arsenal a déçu. Souvent en retard et fébrile dans ses choix de relance, le lion s’est transformé en lionceau lorsqu’il s’agissait de répondre présent en défense. Avec l’absence de nombreux cadres en défense, l’ancien marseillais a manqué l’opportunité de s’affirmer comme un patron en défense.

  • Benjamin Pavard

Cela devient récurrent mais le Bavarois a une nouvelle fois était en dessous de son niveau qui fait de lui un titulaire avec le Bayern Munich. Trop souvent en retard, mal positionné, approximatif, le Français a vécu en enfer face au Danemark. Il fait partie des quelques joueurs champions du monde présents dans l’effectif cette semaine, mais son rôle n’a pas été assumé. Sous les regards de Didier Deschamps, il perd de nombreux points à deux mois du Mondial.

  • Dayot Upamecano

Décidément pour lui, jouer en équipe de France relève d’une complexité inexplicable. Face au Danemark il a une nouvelle fois coulé et entraîné les autres avec lui tant son rôle est primordial dans l’équipe. Le sélectionneur lui a laissé sa chance à plusieurs reprises, il n’a jamais su l’exploiter. Le Munichois peut (presque) dire adieu au Mondial.

Les tops : Badiashile et Aréola marquent des points

Ils ne sont pas nombreux à avoir marqué des points dans ce rassemblement. Si les cadres comme Griezmann et Mbappé ont assurés comme à leur habitude, certains joueurs se sont tout de même illustrés.

  • Benoît Badiashile

C’est une belle surprise. Impérial lors de sa toute première sélection face à l’Autriche, il est l’un des rares joueurs à avoir joué les deux matchs pleins. Positionné dans une défense à trois, le Monégasque ne s’est jamais laissé intimider. Hier soir face au Danemark, il a gardé une certaine justesse, s’illustrant comme le pire des défenseurs du jour. Il lui manque encore quelques atouts comme la vitesse, mais son physique de golgoth lui permet de remporter un maximum de duel. Avec la grosse défaillance de ses compères, le Français a marqué des points précieux qui peuvent  faire pencher la balance de son côté.

  • Alphonse Areola

Il ne se bat plus pour une place de titulaire avec la présence d’Hugo Lloris et Mike Maignan dans l’effectif mais pour le mondial lui tend les bras. Entré en jeu en remplacement de Mike Maignan, blessé, face à l’Autriche, le gardien de West Ham n’a pas eu grand choses à se mettre sous la dent. Hier soir, c’était tout autre. Même s’il encaisse deux buts sur lesquels il ne peut pas faire grand chose de plus, il évite le pire. Ses nombreuses sorties et parades réussies ont permis aux Français de limiter la casse car l’addition aurait pu être bien plus salée.

  • Olivier Giroud

Il fait son retour en équipe de France lors de ce dernier rassemblement avant le mondial. Incertain d’aller au Qatar malgré son dévouement avec les Bleus et son statut historique, « Gigi » avait de la pression sur les épaules. A 35 ans, l’attaquant Français a une nouvelle fois montré qu’il était là ! Ouverture, qualité de remise, jeu de tête, le Milanais s’est imposé face à l’Autriche. Au vu des circonstances de jeu face au Danemark, on a plus vu un Giroud défensif, faute d’absences de ballons en attaque. Auteur de sa 49ème réalisation avec le maillot des Bleus, il a prouvé qu’il en voulait encore, que son jeu de tête était capital. Le Milanais a aussi reçu de nombreux soutien pour être dans la liste des 26.

Mattys Bernard

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi