jeudi 23 mai 2024

Les Verts ne sont pas morts et ils vont le prouver ! 

Saint-Etienne - Annecy (15h)

À lire

Bons derniers au classement, Saint-Etienne peut encore croire au maintien. Mais pour ça, il y a un impératif : battre Annecy et Dijon à Geoffroy-Guichard.

Défait 3-2 contre Sochaux, à domicile, puis 2-0 à Bastia, Saint-Etienne a récupéré la place de lanterne rouge un temps abandonnée. Les deux victoires de suite contre Laval et Niort au début du mois de janvier avaient suscité des espoirs avant d’être douchées. Le mercato prometteur des Verts avec 5 recrues n’a pas encore donné de résultat probant sur le terrain. Un dernier défenseur central est venu renforcer l’effectif récemment (Mateo Pavlovic), mais il n’est pas dans le groupe pour la réception d’Annecy (15h).

Dommage. Car s’il y a un secteur dans lequel les Verts ont besoin de se rassurer, c’est bien la défense. 36 buts encaissés en 21 rencontres : malgré un match de retard, les Stéphanois ont la pire défense de Ligue 2. Si l’équipe est plus efficace offensivement, avec la 5ème meilleure attaque (28 buts inscrits) et le meilleur passeur dans son effectif en la personne de Jean Philippe Krasso (5 passes décisives), c’est loin d’être suffisant pour assurer le maintien.

Il faut aller 24 ans en arrière, pour retrouver les Verts aussi catastrophiques

Pour retrouver la trace d’une saison aussi catastrophique en Ligue 2, il faut regarder 24 ans en arrière, lors de la difficile saison 1997-1998. Au sein d’un effectif plus jeune qu’actuellement (moyenne d’âge de 23,16 en 1997-1998 contre 24,90 à présent), lutte pour le maintien en deuxième division après une descente en un an plus tôt.

À l’époque, le championnat comptait 22 équipes, et à ce moment de la saison, la 27e journée était déjà jouée (sur 42). Le groupe pointait au 16ème rang, avec 38 points. Après la 21e journée qui se déroulait le 18 novembre (marquée par un échec 1-0 de l’ASSE face à Martigues), l’équipe de la Loire se retrouvait à la 18ème place avec 8 défaites, 8 matchs nuls pour 5 victoires. Soit moins de revers que les Verts avant la réception d’Annecy. Les Stéphanois totalisaient 29 points et se situaient en dehors de la zone de relégation. L’effectif entrainé par Pierre Repellini terminera finalement 17e avec 51 points.

Même sans le retrait de 3 points, Saint-Etienne serait relégable

Si le bilan actuel des Ligériens est plus faible qu’en 1997-1998, il faut incorporer le fait que le club a écopé de trois points de pénalité. Un handicap que les Stéphanoius n’ont jamais réussi à surmonter. Au contraire. Avec trois points de plus aujourd’hui, ils seraient toujours relégables.

En cas de succès face à Annecy, les Verts reviendraient à un petit point de Nîmes, premier non relégable, avant de recevoir le 17ème (Dijon), pendant que les Gardois seront à Rodez (18ème). Pau (15ème) ira dans le même temps à Grenoble. Le calendrier peut sourire aux Stéphanois, à condition de faire un 6/6 à Geoffroy-Guichard, où ils n’ont gagné que 3 matchs (sur 10 joués) depuis le début de saison…

Killian Ravon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi