jeudi 25 avril 2024

Ligue 1 : 13 changements d’entraîneur, un triste record !

À lire

Un club sur deux en Ligue 1 (13 entraîneurs au total) a changé d’entraîneur en cours de saison. Parmi eux, Troyes, qui s’est tiré une balle dans le pied en plaçant Patrick Kisnorbo sur le banc à la place de Bruno Irlès.

Le 8 novembre dernier, quand Bruno Irlès a été débarqué de son poste d’entraîneur, l’ESTAC avait 14 points et occupait la 13ème place.

22 journées plus tard, le club de l’Aube valide officiellement sa descente en Ligue 2, avec 22 points. En 22 matchs, Troyes n’en a gagné qu’un seul et a pris seulement 8 points. Arrivé pendant la trêve de la Coupe du Monde, l’Australien Patrick Kisnorbo, qui ne connaissait rien de la Ligue 1 avant ce mois de décembre 2022, n’a pu éviter la chute infernale du club que le City Football Group a clairement laissé filer en Ligue 2. D’ailleurs, Aymeric Magne, le président de l’ESTAC avait prévenu : même en cas de descente, Patrick Krisnorbo  restera sur le banc. 

Qui de Nantes, Auxerre, Brest ou Strasbourg pourra se vanter d’avoir pris la bonne décision ?

Une issue quasiment inéluctable quand on place, en cours de saison, un entraîneur étranger, qui n’a jamais joué en France, ni entraîné en Europe, à la tête d’une équipe pour laquelle on peut s’attendre à des difficultés sportives.

En remplaçant Irlès par Krisnorbo en novembre (Claude Robin aura assuré un intérim d’un match), l’ESTAC s’est tirée une balle dans le pied.

Sur les 10 clubs qui ont changé d’entraîneur en cours de saison (13 entraîneurs remerciés en tout, un record en Ligue 1), 2 sont déjà assurés de jouer en Ligue 2 (Angers et Troyes) et 4 autres (Strasbourg, Brest, Auxerre et Nantes) se battent pour éviter la dernière place. Les trois qui vont s’en sortir pourront donc se féliciter d’être passés à l’action.

13 entraîneurs de 10 clubs remerciés cette saison

Lyon (Bosz par Blanc), Angers (Baticle par Bouhazam, puis Dujeux), Auxerre (Furlan par Pélissier), Brest (Der Zakarian par Roy), Strasbourg (Stephan par Le Scornet, puis Antonetti), Troyes (Irlès par Kisnorbo), Nice (Favre par Digard), Montpellier (Dall’Oglio par Pitau, puis Der Zakarian) , Reims (Garcia par Still) et Nantes (Kombouaré par Aristouy)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi