samedi 13 juillet 2024

Ligue 1 2023/2024 : 10 joueurs à suivre, un peu plus que les autres…

À lire

Parce qu’ils sont encore très jeunes ou parce qu’ils arrivent à un tournant de leur carrière, ces 10 joueurs font partie de ceux qu’il faut suivre peut-être un peu plus que les autres, cette saison en Ligue 1.

Benjamin Mendy (Lorient) le retour inattendu

De retour après plus de deux ans d’absence, le champion du monde 2018 va de nouveau fouler les terrains cette saison. Blessé à de nombreuses reprises puis accusé de multiples agressions sexuelles, le Citizen avait été écarté du groupe de Manchester City en attendant la fin de son procès. Acquitté de toutes les accusations à son égard, le Français a traversé une période plus que compliquée, mais peut désormais regarder devant lui. Arrivé en renfort du côté de Lorient, cette saison, le joueur formé au Havre veut montrer qu’il n’a rien perdu de son football. Un temps considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde à son poste, il sera évidemment l’un des joueurs à surveiller.

Akor Adams (Montpellier) déjà au rendez-vous

Arrivé, il n’y a même pas deux semaines en provenance de Lillestrom, l’attaquant de 23 ans a déjà inscrit trois buts en deux matchs de Ligue 1. Remplaçant d’Ely Wahi, bien parti pour signer à Lens, le Nigérian était très attendu, après son début de saison remarquable (15 buts et 2 passes en 15 matchs) avec les siens la saison dernière. Titularisé lors des deux premières journées (face au Havre et à Lyon), Il a montré à ses dirigeants qu’ils avaient fait le bon choix. Ses qualités athlétiques et notamment son mètre 90 sont des atouts indéniables. Reste à savoir s’il sera capable de tenir sur la longueur et de tirer les siens vers le haut.

Ousmane Dembélé (PSG) à un tournant de sa carrière

Ça a été un long chemin parsemé d’embûches pour qu’il signe au PSG, cet été, mais Ousmane Dembélé sera bien Parisien cette saison. Avec le numéro 10 dans le dos, le joueur formé à Rennes a beaucoup de responsabilités sur les épaules. Neymar, Ibrahimovic ou encore Javier Pastore, tous sont déjà passés par là et ont assumé ce maillot, c’est dire la tâche qui attend le vice-champion du monde au Qatar. Sur une bonne lancée depuis deux ans avec le FC Barcelone, et après avoir essuyé de multiples blessures, le Français arrive dans la capitale dans l’une de ses meilleures formes jusqu’ici. Ses capacités de dribbles et sa faculté, à accélérer ont fait des ravages en Liga, les joueurs de Ligue 1 savent ce qui les attend. En concurrence avec Asensio sur l’aile, il sera inévitablement l’un des joueurs à suivre cette saison.

Warren Zaïre Emery (PSG), la pépite qui grandit plus vite que son ombre

À seulement 17 ans, Warren Zaïre Emery est l’avenir du PSG au milieu de terrain. Technique, bagarreur malgré son petit gabarit (1m76), harceleur de ballons ou encore vision de jeu excellente, le Français est à l’aise dans tous les compartiments du jeu, et son profil semble parfait pour son nouvel entraîneur Luis Enrique. Dans un PSG ou les milieux de terrain peinent à convaincre, le joueur formé au club peut saisir l’opportunité et se faire une place dans l’effectif. L’an dernier, il avait participé à 26 rencontres de Ligue 1, cette année on peut s’attendre à le voir jouer encore plus. Son apprentissage grandit à une vitesse hallucinante, il ne lui manque plus que du temps de jeu pour qu’il prenne ses marques. Et cela semble bien parti…

Lucas Chevalier (Lille), bientôt en Equipe de France ?

A tout juste 21 ans, Lucas Chevalier est peut-être l’avenir des gardiens Français. Ce n’est que sa troisième saison professionnelle, sa deuxième avec l’équipe du LOSC. Titulaire à 35 reprises la saison passée, le Français à réussi à s’imposer en tant que gardien numéro un. Auteur de 12 cleans sheets, son pourcentage de chance de garder le but vierge lorsqu’il est gardien s’élève à 29%. De très bonnes statistiques si on les compare à Gianluigi Donnarumma, portier principal de la cage du PSG, qui lui, en est qu’à 24% . Ses nombreuses parades ont maintenu Lille dans le haut du classement la saison passée, et les Dogues ont tout de même réussi à accrocher la Conférence League. En équipe de France, si Mike Maignan est assuré de garder sa place de gardien titulaire au chaud, derrière lui, il y a de la concurrence. A son jeune âge, Lucas Chevalier pourrait profiter de cette saison pour marquer des points, il faudra le surveiller.

Vitinha (OM) veut sa revanche

En deux matchs de Ligue 1, Vitinha a déjà inscrit autant de buts que lors de la deuxième partie de la saison dernière. Le joueur acheté 35 millions à Braga l’hiver dernier, semble avoir digéré son transfert record. Devenu la doublure de Pierre-Emerick Aubameyang, qui lui non plus n’a pas raté ses débuts avec l’OM (2 buts en C1, 2 passes décisives en Ligue 1), le Portugais de 23 ans pourrait être la bonne surprise de l’OM version 2023/2024. Reste à savoir comment Marcelino va décider de l’utiliser. Mais il répond présent et reste à joueur à surveiller de près.

Gonçalo Ramos (PSG) a déjà la pression

Payé 80 millions d’euros à Benfica (65 + 15 de bonus, sous la forme d’un prêt avec option d’achat), le prometteur buteur portugais connaît des débuts un peu compliqués avec le PSG. Muet lors des deux premiers matchs, il a pourtant eu des occasions franches pour marquer (surtout à Toulouse). Mais il s’est montré très actif, et, dans une équipe qui est en train de se chercher, devrait rapidement répondre aux attentes. Avec des gros matchs en perspective (Lens, Lyon, Nice, OM…) et l’arrivée de la Ligue des Champions, il ne faudrait pas que son adaptation dure trop longtemps. N’oublions pas que l’international portugais, auteur de 27 buts et 12 décisives la saison dernières, en 47 matchs, la saison dernière, n’a que 22 ans.

Ibrahim Salah (Rennes) la surprise du chef ?

Quand on parle de Rennes et de son effectif impressionnant, on cite les exploits de Jérémy Doku, les parades de Steve Mandanda, la présence de Benjamin Bourigeaud, et bien sûr, la qualité technique exceptionnelle du duo Blas – Le Fée. Le tout en attendant le retour de Martin Terrier. Mais on oublie peut-être de citer le nom d’Ibrahim Salah. Le Belge de tout juste 22 ans (il les fêtera le 30 août), arrivé l’hiver dernier en provenance de La Gantoise, est pour l’instant utilisé comme joker par Bruno Génésio, mais pourrait voir son temps de jeu augmenter, en cas de départ (très probable) de Doku. Pour l’instant, l’attaquant longiligne a envoyé un signal fort, en marquant deux buts face à Metz, après son entrée en jeu, à la… 84ème minute.

Zakaria Aboukhlal (Toulouse) repousse les limites

Après avoir été une des révélations de la saison dernière (15 Buts et 5 passes décisives en 42 matchs, toutes compétitions confondues), le jeune international marocain du TFC (22 ans) est reparti sur des bases solides, avec déjà deux buts en deux matchs. L’ailier toulousain, buteur sur penalty face au PSG, a montré qu’il est l’un des principaux atouts offensifs de son équipe. Sous contrat avec le TFC jusqu’en 2026, le joueur acheté seulement 2 millions à l’AZ Alkmaar, l’année dernière, a encore une grosse marge de progression et continue de monter en puissance.

Pierre-Emerick Aubameyang (OM), prêt à faire de grandes choses

Peut-on lui reprocher d’avoir été mis à la porte par Chelsea ? Qui peut citer un joueur (peut-être Havertz..) qui a été à la hauteur, la saison dernière avec les Blues ? A Barcelone, lors de la deuxième partie de la saison 2021/2022,  il avait prouvé qu’il n’est pas rouillé, inscrivant 11 buts en 17 matchs ! Il serait stupide de prendre en référence sa saison à Chelsea (3 buts), où il est arrivé l’été dernier, tant le club de Londres a déçu. Malgré ses 34 ans (depuis le mois de juin), le Gabonais a déjà prouvé qu’il pouvait apporter beaucoup à l’OM. Si ses deux buts n’ont servi à rien face au Panathinaikos et que ses deux passes décisives n’ont pas rapporté grand chose en Lorraine, le nouveau n°10 marseillais est prêt à faire de grands choses.

Mattys Bernard (avec la rédaction)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi