mardi 21 mai 2024

Ligue 1 : contre Angers, Jorge Sampaoli doit empêcher les doutes de s’installer

OM - Angers (21h)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Après des choix contestés à Lyon, mardi, et plus de deux mois après la dernière victoire de l’OM au Vélodrome, Jorge Sampaoli est attendu au tournant face à Angers.

Il faut remonter à plus de deux mois pour retrouver la trace de la dernière victoire de l’OM au Vélodrome en Ligue 1. Deux mois et cinq jours. Deux mois et cinq jours exactement. C’était le dimanche 28 novembre, lors de la 15ème journée de championnat. Au terme d’un match sans saveur, l’OM avait finalement réussi à battre Troyes (1-0, but de Lirola).

Depuis, les Olympiens n’ont pris que deux points en trois matchs (deux nuls et une défaite) et comptent sur leurs très bonnes performances à l’extérieur pour rester sur le podium. A l’image de leur match quasiment parfait à Lens, le week-end dernier (2-0).

A Lyon, une défaite qui met le doute

Sauf que mardi, dans leur match à rejouer contre l’OL, Jorge Sampaoli a vu la machine s’enrayer. Si la place de l’OM sur le podium n’est pas remise en cause aujourd’hui, elle pourrait vite le devenir sans un changement sans les mauvaises habitudes de l’hiver.

Mis sous pression par la contreperformance de son équipe au Groupama Stadium et un coaching très critiqué (titularisation de Luis Henrique et Paul Lirola, entrées en jeu, de Harit et Milik, à dix minutes de la fin seulement…), Jorge Sampaoli est attendu au tournant. L’Argentin le sait et a déjà annoncé la couleur. « On va apporter des modifications car on a enchainé les matchs, il y a des joueurs qui ont accumulé de la fatigue ».

Milik remis à sa place par Sampaoli

La fatigue n’est pas la seule raison. Le doute commence à s’installer et il est demandé à Sampaoli de trouver des solutions. Avec au cœur des questions, l’utilisation d’Arkadiusz Milik. Le Polonais état sensé être le point fort de l’OM et aujourd’hui, l’Argentin ne parvient pas à en tirer le maximum, et en a fait un joueur comme les autres. «  Ce qui est important pour moi, c’est que l’OM gagne. Ce ne sont pas les noms, Sampaoli, Milik, etc. On doit réussir à avoir les bons résultats, tous ensemble ».

Campé sur ses principes, l’entraîneur de l’OM refuse de prendre la responsabilité de la défaite à Lyon. « S’il y avait eu ce deuxième but d’Ünder, vous n’auriez pas forcément posé la question (ndlr : de ses choix tactiques et ses changements) aujourd’hui (…) Après, le changement en match n’apporte pas forcément la victoire ou la défaite. Une victoire est liée à nos joueurs, une défaite à la qualité de l’adversaire, ainsi de suite », a souligné l’entraîneur phocéen, en conférence de presse d’avant match.

En attendant, tout autre résultat qu’une victoire face à Angers réveillerait des vieux démons chez les supporters, jamais vraiment enfouis très profonds.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi