lundi 26 février 2024

Ligue 1 : le PSG en roue libre, l’OM en galère, Brest en Europe… 5 choses à retenir de la phase aller

À lire

Cinq points essentiels à retenir de la phase aller du championnat de Ligue 1, qui s’est terminée hier soir.

La suprématie du PSG pas contestée

Malgré un changement complet de stratégie cet été, qui a entraîné le départ de ses stars, Neymar et Messi, mais aussi de Verratti, avec une équipe renouvelée à plus de 50%, qui plus est sous la direction d’un nouvel entraîneur, avec une nouvelle philosophie de jeu, le PSG vire en tête. Les Parisiens, qui ont connu un début de saison logiquement compliqué, ont 5 points d’avance sur l’OGC Nice, qui s’accroche à sa deuxième place, et 7 sur Monaco. On voit mal le club de la capitale se faire bousculer dans la course au titre.

Ambitions à la baisse pour l’OM

6ème à 13 points du PSG et 6 points du podium : l’OM n’avait pas envisagé ce classement l’été dernier à l’heure d’un recrutement que tout le monde ensençait. Mais la grosse crise de septembre est passée par là, mettant en évidence l’erreur de casting de Longoria avec Marcelino. Tombé très bas, proche de la zone de relégation, les Marseillais, sous l’impulsion de Gennaro Gattuso, ont bien réagi, mais restent inquiétants. Sans des renforts efficaces en janvier, on voit mal cet OM rattraper son retard sur les équipes de tête. La chance des Olympiens, c’est que cette saison, le 4ème est qualifié pour le 3èm tour de qualification de la Ligue des Champions.

Un destin Européen pour Brest

4ème à la fin des matchs aller, cela n’a rien du hasard. Le Stade Brestois est la grosse surprise de ces matchs aller. Contrairement à Nice, l’autre belle surprise de la saison, qui s’accroche à sa place de dauphin, les Bretons font le spectacle en pratiquant un jeu alléchant. Les supporters sont même revenus en masse à Francis Le Blé pour voir ça. Si les hommes d’Eric Roy, arrivé en fin de saison dernière pour sauver le club de la relégation, ne connaissent pas trop de blessures, on ne voit pas ce qui peut les empêcher de décrocher une place européenne au terme de la saison.

Lyon a touché le fond

Pour la première fois depuis le début de saison, l’OL n’est pas relégable ! Il aura fallu attendre la 17ème journée pour voir ça. Après 3 entraîneurs (Blanc, Vulliez et Grosso), c’est Pierre Sage qui a trouvé la bonne solution pour sortir les Gones du caniveau. Trois succès de suite et une promesse de prolongation, pour l’ancien adjoint de Beye au Red Star ? On voit mal John Textor faire autrement, même si, avec l’Américain, on est habitué à tout.

La moitié de la Ligue 1 en danger

Clermont et Lorient : si la saison s’arrêtait maintenant, ce sont les deux clubs relégués, avec Toulouse comme barragiste. C’était prévisible. Mais l’écart de points entre le dernier (Clermont, 11 points) et le le 12ème (Montpellier, 18 points) n’est que de 7 points. 5 points séparent le 14ème (Metz) et le 18ème. Autant dire que tout est possible. Au minimum les 6 derniers ne sont pas à l’abris. On peut même aller jusqu’à Rennes et le Havre, qui se partagent la 10ème place, avec 19 points. Le retour va être chaud !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi