jeudi 25 avril 2024

Ligue 1 : on a classé les 20 entraîneurs du FC Nantes sous Waldemar Kita

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Nommé à la place de Jocelyn Gourvennec, Antoine Kombouaré est le 20ème entraîneur de Waldemar Kita en 16 ans et demi. Tous n’ont pas eu le même statut et la même cote au près du président et des supporters.

300 jours. C’est la durée de vie moyenne d’un entraîneur sur le banc du FC Nantes sous Waldemar Kita. Depuis que le franco polonais est devenu officiellement le président du club, Antoine Kombouaré (version 2) est le 20ème entraîneur à s’assoir sur le banc de l’équipe de Loir-Atlantique. Flash back.

Le plus émouvant : Vahid Halilhodzic

Le 2 octobre 2018, Vahid Halilhodzic est nommé entraîneur du FC Nantes, 32 ans après après avoir été une légende du club (111 buts en 192 matchs en 5 saisons, avec un titre de champion de France). Le Bosniaque doit redresser une situation mal engagée avec Cardoso (licencié par Kita) et est sur la bonne voie. Mais la saison du club va être marquée par le drame Emiliano Sala, victime d’un accident aérien en janvier, alors qu’il rejoignait Cardiff pour y terminer la saison. Un drame qui a profondément marqué le club, mais aussi Halilhodzic qui entretenait des rapports forts avec son buteur. Nantes terminera quand même à la 12ème place. En désaccord avec son président sur la politique sportive, le franco-bosnien quittera le club l’été suivant. 

Le plus désespéré : Antoine Kombouaré

C’était déjà le cas en février 2021 : Antoine Kombouré débarque à Nantes par la force du désespoir. Celui de Waldemar Kita, qui fait appel à un troisième entraîneur pour sortir son club de l’ornière. Comme il y a un peu moins de trois ans, Antoine Kombouaré vient pour une mission commando. Après Aristouy et Gourvennec, le Kanak doit éviter le pire aux Canaris. A Nantes, on se rappelle surtout qu’il a déjà réussi une fois dans cet exercice, avec un an et demi plus tard, une victoire en Coupe de France ! 

Le plus regrettable : Gernot Rohr 

Entre le 9 juin et le 9 décembre 2009, Gernot Rohr dirige 18 matchs du FC Nantes, qui vient tout juste d’être relégué en Ligue 2. Son bilan a beau être parfaitement équilibré (6 victoires, 6 nuls et 6 défaites), avec une 5ème place (à deux points du 2ème) après 17 journées, il est licencié quelques jours après une défaite en Coupe de France contre l’US Concarneau, club de CFA 2 (alors, le 5ème niveau national). Nantes s’était aussi fait éliminé par Troyes en Coupe de la Ligue. Un licenciement que Waldemar Kita peut regretter : Nantes a finalement terminé la saison à la 15ème place de Ligue 2. 

Le plus court : Raymond Domenech

Appelé fin décembre 2020 pour remplacer Patrick Collot, ancien adjoint de Christian Gourcuff licencié au début de l’hiver, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France ne dirigera que 8 matchs (toutes compétitions confondues), pour 8 nuls, 8 défaites et aucune victoire. Intronisé le 26 décembre, il est remercié le 11 février, après 48 jours passés sur le banc. Il arrive juste devant Jean-Marc Furlan, qui a dirigé 9 matchs du FC Nantes (décembre 2009 à février 2010, alors que le club était en Ligue 2) pour 2 victoires, 1 nul et 6 défaites, coincé entre Gernot Rohr et Baptiste Gentili.On ne compte pas Patrick Collot, qui a juste fait l’intérim durant 4 matchs, en décembre 2020 (2 nuls et 2 défaites). 

Le plus long : Michel Der Zakarian

Il était déjà en poste quand Waldemar Kita est arrivé. Malgré la remontée de Nantes en Ligue 1 (saison 2007/2008), il ouvre la série des entraîneurs licenciés en août 2008. Mais il reviendra en juin 2012 pour faire encore monter les Canaris retombés en Ligue 2. Il restera quatre saisons sur le banc. Aucun autre entraîneur n’aura passé autant de temps sur le banc nantais sous Kita. En fin de contrat, il quitte le club en juin 2016, alors que les relations avec son président sont devenues glaciales. 

Le plus coté : Claudio Ranieri

Il n’est resté qu’une saison 2027/2018, s’est classé 9ème avec les Canaris, mais plaisait beaucoup à Waldemar Kita. On se rappelle notamment du président du club, comparant « la Mercedes » Ranieiri à « la 2 CV » Der Zakarian. Mais la saison, longtemps prometteuse finit en eau de boudin et l’Italien reprend sa liberté, un an avant la fin de son contrat. En novembre 2018, celui qui avait gagné la Premier League avec Leicester (2017) prend la direction de Fulham. 

Le plus regretté : Sergio Conceiçao

Quand il débarque à Nantes, le 8 décembre 2016 pour remplacer René Girard, Sergio Conceiça n’a que 42 ans. Il a déjà beaucoup bourlingué au Portugal et a commencé à se faire un nom. Malgré des résultats en dents de scie (Nantes a navigué entre la 7ème et la 14ème place), son style de jeu et sa fraicheur continuent à faire monter sa cote. A la fin de sa première saison, il part rejoindre le FC porto et laisse des regrets aux supporters nantais. 

Le plus détesté : René Girard

S’il paraphe un contre de deux ans, avec le FC Nantes, en mai 2016, on sent très vite que ça ne colle pas Waldemar Kita. Le 2 décembre, après une raclé reçue à Monaco (0-6), l’ancien champion de France avec Montpellier, est démis de ses fonctions, alors que les Canaris sont 19èmes. Dix jours après son départ, Girard reviendra sur les difficultés à travailler avec Waldemar Kita. « Moi, j’ai dit au président qu’il était hors de question de fonctionner comme ça. C’est le genre de situation qui coupe vite la confiance entre les uns et les autres. Au pays des menteurs, les menteurs sont rois. Kita est un menteur, oui ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi