samedi 25 mars 2023

Ligue 1 : Paris, Lille, Lyon et Monaco… les enjeux du samedi de la mort

À lire

C’est ce week-end que démarre le sprint final en Ligue 1. Avec dès ce samedi un premier après-midi plein de suspense. Les trois rencontres concernant les équipes en lice pour le titre et le podium vont se dérouler à partir de 13h avec Monaco – Metz, suivi de PSG – Lille à 17h et Lens – Monaco (21h) pour terminer. Malheur aux perdants…

«C’est un samedi intéressant, avec des confrontations directes », reconnaît Niko Kovac. Quatrième à quatre points des deux leaders, qui se rencontrent, et un petit point de Lyon, qui n’aura pas un match facile à Lens, Monaco peut faire la belle opération de cette 31ème journée. Même si l’entraîneur de Monaco tempère. « Il reste huit matches et il y a encore beaucoup de points à distribuer. On ne peut pas dire que l’équipe qui perd ce week-end sera hors course ».

Comme Rudi Garcia et Christophe Galtier, le technicien croate parle de podium et donc de qualification pour la Ligue des Champions, principal objectif de ces trois clubs, et non pas du titre. Car s’il devait y avoir un gagnant entre le PSG et Lille, une défaite des Monégasques demain les mettrait à sept points du leader, six pour Lyon en cas de défaite à Lens…

Un nul contre Lille peut faire les affaires du PSG

L’équipe qui aborde ce samedi le plus tranquillement, c’est finalement le PSG. Un match nul suffit aux Parisiens pour garder la tête de la Ligue 1 quelques soient les résultats de Monaco et Lyon. En revanche, en cas de victoire, Marquinhos et ses coéquipiers auraient au minimum quatre points d’avance sur Lille, trois sur Lyon et quatre sur Monaco. En sachant qu’il y aura encore un Lyon – Lille et un Monaco – Lyon.

Gagner demain, c’est donc une quasi assurance de terminer au moins sur le podium pour les Parisiens. Mais l’objectif est tout autre. Des quatre équipes du haut de tableau, le PSG est la seule pour laquelle ne pas remporter le titre serait vécu comme un échec. Pou Lyon comme pour Monaco, c’est le fait de ne pas terminer sur le podium qui serait vécu comme un échec.

Pour l’OL, ce serait même une véritable catastrophe.  « Pour Monaco et pour nous, sachant que Paris et Lille se rencontrent, c’est très important de gagner. C’est pour cela que de s’imposer à Lens est primordial, si on veut chasser les deux places qui sont devant nous », explique Rudi Garcia.

Lyon comme Monaco misent sur un nul entre le PSG et Lille, ce qui leur permettrait, en cas de victoire de revenir à égalité ou un un points des parisiens, mais toujours à trois points du LOSC pour l’OL et à quatre points pour Lyon.

> Les forces en présence

PSG : alors que Neymar est annoncé en grande forme, Marco Verratti en revanche, victime d’une contusion à la cuisse, ne devrait pas jouer pour être préservé pour le Bayern mercredi prochain. Même chose pour Alessandro Florenzi (adducteurs), alors que des doutes subsistent pour Idrissa Gueye, Layvin Kurzawa et Danilo Perreira

Lille : Seul Zeki Celik, revenu de sélection positif au Covid, est absent certain.

Lyon : l’OL se déplace à Lens sans Houssem Aouar, toujours pas remis de ses problèmes musculaires. Monaco : si Gelson Martins fait son retour dans le groupe, Monaco est privé de Sofiane Diop et Aurélien Tchouameni. Le premier s’est fait opérer de la main pendant la trêve alors que le second, touché avec les Espoirs, est de toutes façons suspendu.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi