jeudi 23 mai 2024

Ligue 1 : pourquoi Chistophe Galtier est l’atout n°1 de l’OGC Nice

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Très déçu par ses joueurs après la défaite à Troyes (0-1, 10ème journée de Ligue 1), Christophe Galtier a réussi à renverser la situation pour faire du GYM le dauphin du PSG.

En choisissant Christophe Galtier pour prendre en main leur projet et donner à l’équipe les ambitions qu’ils ont apporté, les nouveaux propriétaires de l’OGC Nice ne se sont pas trompés. 

S’il en était encore besoin, ils ont pu en avoir la confirmation au mois d’octobre, qui a vu les Aiglons s’installer sur le podium. 

Pourtant, rien n’était joué au soir de la 10ème journée, après la piteuse performance du GYM à Troyes (défaite 1-0). Mais le coach niçois, qui est sans doute ce qui se fait de mieux en France, pour motiver et guider une équipe, a su remettre ses joueurs à leur place.

Une sérieuse mise au point à ses joueurs

« Si on croit que notre championnat c’est Paris, Lyon, Marseille et Monaco, on se trompe » a expliqué l’entraîneur du GYM à Dante et ses coéquipiers. « Notre championnat, c’est Lorient, c’est Troyes, et que si on veut exister pour se mettre à la bagarre en fin de saison ou sur les 6 ou 7 derniers matchs, il faut être capable de l’emporter. Où même quand on est mauvais, de ne pas perdre contre ces équipes-là ».

Furieux après la défaite de son équipe chez le promu, Galtier voulait un nouvel état d’esprit pour la suite de la saison. « On a tellement manqué d’humilité que finalement, dans la préparation du match ça a été très moyen, et que pour le match, on a été nul », rappelait l’ancien coach du LOSC.

Résultat : les Niçois ont enchainé par deux succès (plus un nul dans le match à rejouer contre l’OM) et ont grimpé sur la deuxième marche du podium. 

Sans les incidents de la 3ème journée, Nice pourrait être à quatre points du PSG

Par deux fois, c’est justement l’état d’esprit qui a fait la différence.  Menés 2-0 par Lyon à dix minutes de la fin, 1-0  à Angers à l’heure de jeu, les Niçois se sont imposés 3-2 et 2-1 en renversant à chaque fois leurs adversaires.

Alors que les incidents du match Nice – OM (3ème journée) leur auront finalement couté trois points (dont un point de pénalité), les Niçois, dont on ne souligne pas assez qu’ils pourraient être à quatre points du PSG aujourd’hui, sont partis pour se mêler à la lutte pour le podium jusqu’au bout. Avec comme atout de poids, leur entraîneur.

> Les 3 prochains matchs de l’OGC Nice

13ème journée de Ligue 1 : Nice – Montpellier (dimanche 7 novembre, 17h)

14ème journée : Clermont – Nice (dimanche 21 novembre, 17h)

15ème journée : Nice – Metz (samedi 27 novembre, 21h)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi