jeudi 18 juillet 2024

Ligue 1 : Teji Savanier (Montpellier) est-il surcoté ?

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

En début de semaine, Thierry Henry a dit tout le bien qu’il pensait de Teji Savanier, expliquant qu’il mériterait d’avoir sa chance en Bleu. Le milieu de Montpellier, qui a perdu de son influence sur les résultats de son équipe, est-il surcoté ? Le Quotidien du Sport se pose la question.

En football, comme partout, il y a des modes. Des joueurs dont tout le monde dit du bien, et donc, de qui on finit toujours par dire du bien. En allant même parfois jusqu’à le penser…

Teji Savanier fait partie de ceux là. Depuis l’année dernière, à chaque proximité d’un rendez-vous de l’Equipe de France, le nom du milieu de terrain de Montpellier revient de façon récurrente.

Thierry Henry : « Il respecte le jeu »

Dernier commentaire en date, celui de Thierry Henry. « C’est un joueur qui est vraiment extraordinaire. J’aime beaucoup » a expliqué le meilleur buteur de l’histoire des Bleus, aujourd’hui consultant pour Amazon Prime Vidéo. « Il reste dans le tempo du jeu. Il fait ce qu’il y a à faire même si de temps en temps, il faut amuser la galerie, on l’a tous fait. Mais il respecte le jeu et ça, c’est super important ». Pour Henry, c’est une évidence, Savanier mérite les Bleus. « Tant qu’il y a une chance, c’est à lui d’aller la chercher » précise la légende d’Arsenal.

Malgré l’enthousiasme de l’un des meilleurs attaquants français de l’histoire, Teji Savanier a plutôt le profil du « bon (voir, très bon) joueur de Ligue 1 », mais sans plus.

Teji Savanier, de moins en moins influent sur son équipe

Révélé à Nîmes (2015/2019) pour son efficacité (39 passes décisives en 124 matchs joués), Teji Savanier a vu ses stats baisser depuis qu’il est à Montpellier.

S’il a réussi 6 passes décisives depuis le début de la saison (contre 9 pour le Lensois Clauss, meilleur passeur), Savanier n’en avait réussi que 5 la saison dernière et 2 lors de la saison tronquée, 2019/2020. Bien loin de ses stats très intéressantes, lors de la saison 2018/2019 avec Nîmes : 13 passes décisives et 6 buts, après ses 12 passes décisives et 8 buts de la saison 2016/2017.

Résultat : le milieu de terrain est de moins en moins influent sur les résultats de l’équipe qu’il a rejoint en 2019. Surtout que la grande majorité de ses passes décisives se font sur coups de pied arrêtés.

Cette saison, le MHSC a notamment prouvé qu’il pouvait gagner sans lui, à l’image de son beau succès (3-2) contre Monaco (22ème journée), mais aussi perdre avec lui (défaite 0-1 à domicile contre Lille, 24ème journée).

Sans manquer de respect à Teji Savanier, même s’il évolue dans un registre différent, d’autres très bons joueur de Ligue 1, comme Benjamin André (Lille), Valentin Rongier (OM), ou Maxence Caqueret (Lyon), n’ont rien à lui envier.

> Lorient – Montpellier : dimanche 20 février (15h).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi