dimanche 2 octobre 2022

Ligue des Champions : cette fois, pourquoi l’OM peut y croire

Tottenham - OM (21h)

À lire

De retour en Ligue des champions après une compétition désastreuse en 2020 (3 points), l’OM a à cœur de faire mieux cette année, en se qualifiant pour les huitièmes de finale (au minimum). Les raisons de croire en l’équipe d’Igor Tudor.

Avant de se déplacer à Londres pour défier Tottenham, les Marseillais restent sur 13 défaites d’affilés. C’est la plus longue série de revers pour n’importe quel club dans la compétition. Mais l’OM est aussi la seule équipe française à avoir gagné la coupe aux grandes oreilles, et reste, quoi qu’on en dise, dans l’histoire de la compétition. Voici les raisons pour lesquelles les phocéens peuvent y croire pour cette édition.

Un effectif mieux rodé

Après un recrutement efficace, les sudistes ont une profondeur de banc bien supérieure à ce qu’ils ont connus dans le passé, avec des doublures à tous les postes (17 recrues cette année). Et souvent des joueurs de qualité qui l’ont démontré en ce début de saison. Après 6 matchs de championnat, l’OM est toujours invaincu, et reste collé au PSG au classement (16 points). Des débuts prometteurs pour Igor Tudor, le nouvel entraîneur qui va découvrir la Ligue des champions cette année. « On a un effectif homogène et on a nos chances », se réjouit Payet à la veille du match.

Un groupe à la portée de l’OM

Dans ce groupe G, l’OM hérite des Spurs, Francfort et du Sporting Portugal. Trois équipes sérieuses, mais pas imbattables. Tottenham présent chaque année et finaliste 2019, l’Eintracht vainqueur de la ligue europa en titre, et le Sporting huitième de finaliste l’année passée. « C’est un groupe à notre portée, même si les trois équipes sont très fortes. Nous, on est là pour être compétitif », rappelait hier Pablo Longoria en conférence de presse.

Malgré tout, les olympiens n’ont rien à envier aux deux dernières équipes sur le papier, et peuvent viser la seconde place derrière Tottenham, voire plus, s’ils parviennent à faire un résultat ce soir, en comptant sur la ferveur du Vélodrome, dès mardi prochain face à Francfort. Gros bémol toutefois : pour leur entrée dans la compétition, les phocéens devront se passer d’Alexis Sanchez, suspendu pour un carton jaune reçu avec l’Inter, en huitième de finale contre Liverpool, la saison dernière.

Dimitri Payet ambitieux

Pas de quoi perturber Dimitri Payet qui attaque la campagne 2022/2023 avec de légitimes ambitions. « On est là pour faire mieux que la dernière campagne, on n’était pas au niveau. Aujourd’hui on aspire à faire beaucoup mieux, et espérer autre chose qu’une 3e ou 4e place », a expliqué le capitaine de l’OM en conférence de presse.

Le défi n’est pas seulement d’effacer le record de défaites, mais de redorer l’image de l’OM, mise à mal depuis plus de dix ans en Ligue des Champions. Cette fois on peut y croire.

Jérémy Bakeir

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi