mercredi 17 juillet 2024

Ligue des Champions : pourquoi le PSG est loin d’être éliminé

À lire

Si le PSG n’a pas été au niveau d’un tel match pendant un peu plus d’une heure, tout a changé avec l’entrée de Kylian Mbappé, qui a réussi sans mal, à déstabiliser la défense allemande. Intéressant avant le match retour à l’Alianz Arena, où les Parisiens restent sur un succès 3-2, en 2021.

Ce mardi 14 février, le Paris Saint-Germain recevait le Bayern Munich à l’occasion de la phase aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Au terme des 90 minutes, une défaite logique pour les hommes de Christophe Galtier qui n’ont pas réussi à être suffisamment dangereux. Alors que la situation semble guider les Parisiens vers une élimination, ils ont encore de grandes chances d’accéder aux quarts de finale.

Le PSG va être obligé d’attaquer à l’Allianz Arena

En première période, Paris n’a frappé qu’à une seule reprise, un fait de jeu qui n’était plus arrivé au club de la capitale depuis leur quart de finale face à Manchester City en 2016 !

Cette tactique ultra défensive, ne pourra pas être appliquée au retour, car le PSG sera obligé d’attaquer. On a trop vu le club de la capitale se recroqueviller sur lui-même, en jouant petit bras, et finir par encaisser deux, trois ou encore plus de buts, pour s’en inquiéter.

La confiance peut changer de camp

Deuxième point qui ne rassure pas, le PSG a encore encaissé un but. A ce stade de la compétition et parmi les équipes encore en lice, les joueurs du club de l’émir du Qatar, Al Thani (propriétaire du club qui a d’ailleurs fait le déplacement pour assister à la rencontre) sont les seuls à n’avoir réussi aucun clean-sheet cette saison.

De son côté le Bayern Munich, est en pleine confiance dans cette compétition. Depuis le début de cette Ligue des Champions 2022-2023, les Bavarois ont remporté tous leurs matchs, de quoi emmagasiner beaucoup d’assurance avant le match retour en terres allemandes.

Peut-être trop de confiance. Car l’entrée de Kylian Mbappé pour la dernière demi-heure a complètement changé le match, en faisant monter tout le bloc.

L’entrée en jeu du n°7 parisien, a transfiguré l’équipe. Obligés d’attaquer pour revenir au score (les Allemands ont marqué pendant que Mbappé se préparait à entrer) les champions de France ont retrouvé de l’aplomb en attaque et ont fait énormément de mal à la défense munichoise.

Avec le prodige de Bondy sur le terrain, les ballons dans la profondeur ont été mieux exploités, ce qui a obligé le Bayern à reculer. Malgré un très bon match de Dayot Upamecano, les Bavarois ont failli craquer à plusieurs reprises.

Kylian Mbappé montre l’exemple

Nuno Mendes a notamment réussi a percer la défense bavaroise pour offrir sur un plateau, la balle d’égalisation pour le numéro 7 parisien, qui a grillé ses gardes du corps sur une simple accélération dans la surface de réparation.

Cette action ne donnera rien puisque Michael Oliver, l’arbitre de la rencontre, l’a refusé pour hors-jeu avec l’aide de l’assistance vidéo. Néanmoins elle est prometteuse et montre quelle sera la clé au retour pour faire mal aux Allemands, quand on sait que le meilleur buteur de la dernière Coupe du Monde n’était pas à 100% de ses capacités physiques. « D’après ce que j’ai vu, il y a moyen de faire quelque chose », notera d’ailleurs Mbappé au coup de sifflé final.

Alors que De Ligt est apparu dépassé dès l’entrée en jeu de Mbappé (on a entendu Nagelsmann s’époumoner pour demander à Upamecano de rester au marquage de son coéquipier en Equipe de France), l’absence de Benjamin Pavard à l’Allianz Arena pour le match retour, risque de peser lourd.

En 2021, Paris s’était imposé 3-2 à Munich

Auteur d’une excellente prestation, le Français, qui veut quitter le Bayern et doit se montrer dans ce type de rencontre, a été un allier solide à l’autre international français en défense. Lui aussi a colmaté les brèches et protégé son gardien à plusieurs reprises. En revanche, sur le but refusé pour hors-jeu, on voit De Ligt se faire enrhumer par Mbappé…

Il faut rappeler que l’écart n’est que d’un seul petit but, ce qui est loin d’être insurmontable dans un match de Ligue des Champions, surtout quand une équipe compte dans ses rangs, le meilleur buteur de la compétition, à la fin des matchs de poule.

Autre motif d’espoir : si le PSG n’a pas été à la hauteur pendant une heure, on n’a pas vu non plus un grand Bayern. En dehors des Français Upamecano, Coman et Pavard, aucun joueur n’a impressionné.

La dernière fois que le PSG a joué à l’Alianz Arena, il a marqué trois buts, dont un doublé de Kylian Mbappé.

Arnaud Mercière

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi