mardi 4 octobre 2022

Ligue des Champions : Quand les élèves dépassent les maîtres

À lire

Héros de la première soirée des huitièmes de finale, Kylian Mbappé et Erling Haaland ont brillé pendant que Leo Messi et Cristiano Ronaldo sombraient avec leurs équipes. On peut y voir une passation de pouvoir…

Quatre des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions ont eu lieu, avec quasiment que des surprises. Qui pouvait imaginer voir le PSG (sans Neymar et Di Maria) humilier à ce point le Barça ? Qui voyait Porto battre la Juventus et Dortmund gagner à Séville ? Le seul des quatre matchs à avoir plus ou moins respecté la hiérarchie est celui qui opposait le RB Leipzig à Liverpool. Et encore, compte tenu de la forme actuelle des deux équipes, on prédisait les pires difficultés aux hommes de Klopp.

Comme nous aimons les symboles, que trouver de mieux que les échecs du Barça de Messi et de la Juventus de Ronaldo comme image de ces huitièmes de finale aller. Surtout quand la soirée a été marquée de l’empreinte des successeurs de ceux qui ont dominé le football européens pendant près de quinze ans.

Avec un triplé concrétisant une immense performance, Kylian Mabppé a terrassé l’équipe de Messi, transparent en dehors de son penalty, pendant qu’Erling Haaland réussissait un doublé (+ une passe décisive) à Séville. A Porto, Ronaldo est aussi passé à côté de son match et n’a rien su faire pour aider la Juventus…

Erling Haaland : « Kylian Mbappé m’a motivé »

Alors, Mbappé et Haaland vont-ils désormais se partager la succession des deux meilleurs joueurs du monde ? Un duel de jeunes champions va-t-il désormais prendre la place du formidable mano à mano entre l’Argentin (6 ballons d’or) et le Portugais (5 ballons d’or), faisant de ces stars les meilleurs ennemis du monde ?

On n’en est pas encore là, mais une chose est sûre : une nouvelle ère a commencé hier soir. Avec des nouveaux codes. Quand Ronaldo et Messi parlent très très peu de l’un ou de l’autre, laissant les médias faire des choux gras de leur duel, leurs successeurs n’adoptent pas la même communication. « J’ai regardé le match hier et j’ai vu ce qu’à fait Mbappé, ça m’a motivé », révèlera notamment Haaland après le match hier. Et si les deux gamins (20 ans pour Haaland, 22 ans pour Mbappé) se battaient déjà pour le prochain Ballon d’Or ?

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi