mardi 27 septembre 2022

Lille : 3 bonnes raisons de gagner à Glasgow

Celtic Glasgow - Lille (21h)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Déjà qualifié, Lille se déplace en Ecosse avec de l’ambition. Il a au moins trois bonnes raisons.

« A mes yeux, il est important de finir premier » a rappelé Christophe Galtier en conférence de presse. S’il a prévu de faire tourner son effectif, et notamment d’offrir sa première titularisation de la saison à Timothee Weah, l’entraîneur du LOSC ne veut pas encore parler d’équipe « de coiffeurs », mais d’une équipe qui joue à Glasfow pour gagner et conserver ainsi sa place en tête du groupe H.

Pour entretenir la dynamique

Auteur d’un excellent début de saison, Lille est une des trois équipes, avec Marseille et Lyon, à n’avoir perdu qu’un seul match de Ligue 1 cette saison. C’est d’ailleurs également le cas toutes compétitions confondues puisque les Dogues n’ont pas connu la défaite en Ligue Europa. 

« Les victoires appellent les victoires. Il faut maintenir une dynamique car derrière, il y aura quatre matchs très rapprochés », souligne Galtier qui veut entretenir la confiance avant la réception de Bordeaux dimanche.

Pour être protégé lors du tirage des 16èmes

Il reste à ce jour 7 places de libres dans le chapeau des têtes de série (où se trouvent la Roma, Arsenal, Villarreal, le Dinamo Zagreb, Hoffenheim et les 4 meilleurs troisièmes des groupes de C1, à savoir Manchester United, le Club Bruges, le Chakhtar et l’Ajax). Pour obtenir une de ces 7 places (et donc recevoir lors du match retour), le LOSC doit terminer en tête de son groupe.  En restant en tête, les Dogues éviteront donc toutes ces équipes, ce qui n’est pas négligeable pour la suite de l’aventure. 

Pour l’argent

Si les gains sont loin de ceux rapportés par le Ligue des Champions, un succès est quand même valorisé à hauteur de 360 000 euros (120 000 euros pour un nul). Avec 3 victoires et 2 nuls, le LOSC a déjà thésaurisé  4,42 millions d’euros (2,6 millions pour sa participation, 3 X 360 000 euros et 2 X 120 000 euros + 500 000 euros de primes à la qualification) et le club ne crachera pas sur une petite rallonge… 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi