jeudi 25 avril 2024

Lille : les raisons d’un fiasco qui va laisser des traces

À lire

Rien ne va plus à Lille qui a du mal à digérer son titre de champion. Malgré quelques exploits en Ligue des Champions, la saison 2021/2022 est un fiasco. Explications.

Ce qui était déjà craint en début de saison, est devenu une évidence : le LOSC est à bout de souffle. C’est simple, sur les 4 derniers matchs, l’équipe du technicien français n’as pris que deux petits points, et s’est notamment incliné dans le derby du nord face à un concurrent direct pour l’Europe. Un bilan insuffisant qui a fait reculer Lille à la 9ème place derrière les Lyonnais. A maintenant 5 journées de la fin, et 8 points de retards sur la 5ème place occupée par Monaco, on voit mal les Lillois européens de nouveau la saison prochaine. C’est dommage, car malgré un bilan comptable mitigé en Ligue 1, le LOSC a réussi à se hisser jusqu’en 8ème de finale de la Ligue des Champions.

Jonathan David, symbole de ce Lille à deux vitesses

Inarrêtable en première partie de saison, auteur de 12 buts en 19 matchs, portant son équipe, le Canadien Jonathan David s’est totalement éteint en 2022. Auteur d’un seul petit but avec son club, face à Clermont le 6 mars 2022, il n’a plus le même rayonnement qu’avant. Une saison similaire à l’année dernière, mais dans le sens inverse. En effet, après une première partie de saison compliquée avec seulement 2 buts, il en avait inscrit 11 autres après la trêve.
Meilleur buteur de son équipe cette saison, le Canadien n’a pas pu compter sur Burak Yilmaz, deuxième meilleur buteur Lillois avec 4 petites réalisations, soit 4 fois moins que la saison dernière.

Ben Arfa, c’était prévisible

Entre le mercato d’été et le mercato d’hiver, ce n’est pas moins de quatre joueurs importants qui ont quitté le navire. Reinildo parti du côté de l’Espagne, Jonathan Ikone à la Fiorentina, Boubakary Soumare, ou encore Yusuf Yazici, deuxième meilleur buteur toutes compétitions confondues derrière Burak Yilmaz l’an passé. On pourrait même compter Sven Botman, blessé une dizaine de matchs cette saison, ce qui n’était pas le cas l’année dernière. Pire encore, ces joueurs ne sont quasiment pas remplacés ou mal remplacés, on pourrait citer le cas Ben Arfa, qui a apporté plus de problèmes que de solutions…

Un avenir de plus en plus sombre

Avec les possibles départs de Sven Botman, Renato Sanches, Jonathan David ou encore Xeka en fin de contrat en juin 2022 (pisté par le Benfica Lisbonne), le LOSC va devoir avoir les reins solides pour éviter d’autres déconvenues la saison prochaine.
Seul point positif du mercato 2021-2022, le jeune Edon Zhegrova, auteur d’un superbe but face à Angers le 11 avril. Trop peu pour maintenir des ambitions européennes.

Un titre trainé comme un boulet
Le titre 2021 a couté cher au LOSC qui n’a pas fini de le payer. Le club a vécu au dessus de ses moyens, il est dans le rouge et était endetté à hauteur de 159M d’euros en septembre dernier.
C’est pour cela, que de nouveaux investisseurs, et un nouveau président, Olivier Létang étaient arrivés quelques mois plus tôt, sauvant le club de la banqueroute. Le départ de Reinildo (en fin de contrat en juin) dès le mois de janvier, pour gratter trois millions précieux, est finalement un symbole. Celui d’un club qui subit et qui est finalement à sa place, malgré quelques coups d’éclat en Ligue des Champions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi