mardi 27 septembre 2022

Lionel Messi : « À Paris, je joue avec les meilleurs »

À lire

Le PSG a réalisé le transfert du siècle en délogeant le sextuple Ballon d’Or du Barça. Un pari forcément gagnant. La Pulga ne cache pas sa joie à l’aube de ce nouveau départ.

Quel est votre sentiment de jouer aux côtés de Neymar et Kylian Mbappé ?

Je suis très heureux, c’est de la folie. Il y a des grands joueurs à tous les postes, il y a eu des arrivées spectaculaires en plus du groupe qu’il y avait déjà. Je vais jouer avec les meilleurs et ça c’est toujours beau. C’est agréable à vivre, de pouvoir en profiter au quotidien.

Vous avez parlé de votre tristesse de quitter le Barça, votre joie d’arriver à Paris. Quelle est aujourd’hui l’émotion la plus forte ? Les larmes, la tristesse ou la surprise et la joie de voir un tel accueil ?

Ça a été assez émouvant, évidemment je n’oublie pas tout ce que j’ai vécu, traversé parce que ça a été soudain, mais j’ai beaucoup d’enthousiasme pour cette prochaine étape, cette nouvelle vie pour moi du point de vue sportif, mais aussi pour ma famille. Et je dois dire que nous sommes très heureux d’être ici.

Le peuple parisien vous a attendu trois jours peut-être plus, des supporteurs sont restés jusqu’à trois heures du matin pour attendre votre avion. Quel message souhaitez-vous adresser au peuple parisien et à tous les amoureux et supporters de football en France ?

Je suis très reconnaissant pour ces gens qui m’ont accueilli ici, c’était une folie. A Barcelone, à peine le communiqué émis, les gens étaient déjà dehors. Il n’y avait rien, pas encore de contact. Les gens étaient déjà là comme si j’arrivais. On aura beaucoup de temps pour nous voir, pour être en contact non seulement au stade, mais aussi dans la ville. On va beaucoup profiter et j’espère que ce sera une grande année pour eux et pour nous au niveau sportif.

Vous avez déjà gagné quatre Ligues des Champions. Quelle est la recette pour la gagner ?

Ce n’est pas facile. Parfois, on peut avoir la meilleure équipe du monde et ne pas gagner. C’est le football et bien souvent les petits détails font la différence et peuvent vous éliminer. On sait à quel point la Ligue des Champions est difficile, je crois que le Paris

Saint-Germain le sait aussi et a été tout proche de la gagner au cours des dernières saisons. Malgré une très bonne équipe, ils n’ont pas pu y arriver. C’est une compétition qui rassemble les meilleurs et c’est difficile de la gagner. Qu’est-ce qu’il faut ? Je ne sais pas, mais je sais qu’il faut avoir un groupe uni, fort.

Après, il faut aussi un petit peu de chance. Dans le football, la chance est un facteur, on peut la chercher, mais on en a besoin. Il est arrivé que la meilleure équipe du monde ne gagne pas la Ligue des Champions parce que c’est une compétition particulière, spéciale, et c’est ça justement qui la rend aussi belle et aussi importante, et que tout le monde souhaite la gagner.

Que représente pour vous le Paris SaintGermain ? Comment allez-vous apporter toute votre expérience à cette nouvelle équipe ?

J’arrive dans une équipe pratiquement aboutie, au-delà des recrues importantes. Au cours des dernières années, le club a été très proche de gagner la Ligue des Champions, et moi je peux aider en essayant de donner mon maximum. Je viens avec beaucoup d’enthousiasme, de l’envie et je le dis beaucoup de fois, mon rêve est de pouvoir soulever une nouvelle fois la Coupe aux Grandes Oreilles. C’est ce qu’on va essayer de faire.

« Après tant de temps passé au même endroit : de nouveaux adversaires, de nouveaux stades… »

Il y a quatre ans, Neymar est arrivé ici et tout le monde disait qu’il était fou. Depuis, le club a changé de dimension et a atteint la finale de la Ligue des Champions. Est-ce que c’était aussi une motivation, une raison pour laquelle vous avez choisi le PSG ?

Oui, évidemment, je connais des gens dans le vestiaire ici et quand on regarde l’effectif, on voit qu’il y a beaucoup de possibilités d’at

teindre l’objectif. Je crois, aussi bien Paris que moi, nous recherchions la même chose, on a le même objectif. J’espère que maintenant qu’on est réuni, on sera plus fort et on pourra l’atteindre ensemble. Evidemment, l’une des motivations a été le vestiaire, Ney, Di Maria, Paredes, même si je connais beaucoup de monde dans ce vestiaire, j’ai eu des contacts avec certains quelques fois. Et tout ça a influencé mon choix.

Hormis les matches de Ligue des Champions que vous avez pu jouer contre des équipes françaises, que connaissezvous du football français ?

Bien sûr, j’ai suivi, j’ai des amis qui jouent ici. Parfois, je voyais leurs matches de championnat. Je crois que c’est un championnat qui a beaucoup progressé au cours des dernières années, aussi sous l’impulsion du Paris Saint-Germain, à travers les recrutements. Je crois que ça rend l’ensemble du championnat plus compétitif.

Ça permet aussi aux autres équipes de se renforcer et de progresser pour pouvoir battre Paris, gagner le championnat. Je connais la Ligue 1, ça va être évidemment une expérience nouvelle pour moi, après tant de temps passé au même endroit : de nouveaux adversaires, de nouveaux stades, mais je suis très heureux de pouvoir découvrir tout ça.

Que diriez-vous aux fans et socios du Barça qui sont très tristes aujourd’hui ? Beaucoup nous ont dit qu’ils ne souhaitent pas vous rencontrer dans un match éventuel en Ligue des Champions.

Avant de partir sans savoir quelle était ma destination, je l’ai dit aux fans de Barcelone; je serai toujours reconnaissant de l’amour qu’ils m’ont porté. C’est ma maison, je suis là depuis l’enfance.

Ça a été beaucoup d’années, j’ai vécu des bonnes choses, des mauvaises et ils savaient que j’allais signer dans une équipe forte, compétitive, qui allait se battre pour la Ligue des Champions parce qu’ils me connaissent, ils savent que j’aime gagner, que j’ai envie d’atteindre mes objectifs.

Je n’avais pas le moindre doute que Paris partage les objectifs qui sont les miens, de gagner encore et de continuer d’être toujours plus grand, continuer de progresser comme club. D’un côté, ce serait joli, très beau de retourner à Barcelone et j’espère avec du public. Et d’un autre côté, ça ferait bizarre de rejouer chez moi, mais sous un autre maillot. Mais bon, c’est le football, tout peut arriver, on verra bien.

« J’ai le même enthousiasme et la même envie que quand j’étais enfant »

On a souvent dit que vous ne sortiez pas de votre zone de confort, c’est une nouvelle étape aujourd’hui pour vous. Qu’est-ce qui reste du Leo qui jouait à Newell’s chez les jeunes, du rêve de cette époque ?

Evidemment que j’ai beaucoup changé depuis l’époque ! J’ai grandi footballistiquement, mais aussi comme personne. Beaucoup d’années ont passé, j’ai beaucoup d’expérience, de vécu du bon et du mauvais. Ce que je peux dire, c’est que j’ai le même enthousiasme et la même envie que quand j’étais enfant. J’aime le football, j’adore jouer, j’adore gagner et je vais essayer de le faire, tout donner pour atteindre les objectifs.

A quel point Mauricio Pochettino vous a-til convaincu de venir ?

Le vestiaire, le staff technique ont eu une influence considérable lorsqu’on a commencé à parler, et qu’on a vu que c’était possible. La première chose que j’ai faite, c’est de parler avec le coach parce que je le connais depuis très longtemps. Le fait que nous soyons tous les deux Argentins facilite aussi beaucoup les choses. Il y a une proximité. Alors évidemment, on a parlé et tout s’est parfaitement déroulé dès le début. Le staff et l’effectif parisien ont fait beaucoup pour que je choisisse ce club.

Finalement le plus grand défi pour vous, après plus de vingt ans passés à Barcelone, n’est-ce pas ce changement de pays, de culture, la découverte d’une nouvelle langue pour vous et pour votre famille ?

C’est vrai… lorsque j’en parlais avec Leonardo, la seule chose que je lui ai dit, c’est que j’espérais que ma famille soit bien et puisse s’adapter rapidement à la ville, au pays. Bien sûr que pour moi, c’est une nouvelle expérience, mais je suis prêt. J’ai énormément d’envie. Finalement, c’est du football, c’est pareil partout. J’ai des amis et des coéquipiers dans le vestiaire qui vont m’aider à m’habituer rapidement. Nous sommes dans une ville incroyable et on va aussi en profiter. Nous sommes heureux et tranquilles.

Il y a quatre ans, Verratti aurait pu venir à Barcelone, vous aviez cette envie aussi. Qu’est que cela fait de le retrouver à Paris quatre ans après ? Est-ce qu’il peut être ce qu’était Xavi ou Iniesta au Barça pour le Paris Saint-Germain ?

Sans aucun doute, il a démontré que c’est un immense joueur, l’un des meilleurs du monde à son poste. C’est vrai qu’à Barcelone, on l’a désiré pendant de nombreuses saisons, on a voulu qu’il vienne. Aujourd’hui, c’est l’inverse, c’est moi qui viens ici pour jouer avec lui.

C’est un phénomène. En dehors des terrains, c’est quelqu’un de fantastique. Ce n’est pas simplement Marco, c’est tout le monde. Dans ce vestiaire, il y a les meilleurs du monde, chacun à son poste. L’effectif est incroyable donc j’espère que je pourrai aider et apporter ma pierre pour qu’ensemble, nous puissions atteindre notre objectif.

Ne manquez-pas le numéro exceptionnel Spécial Messi, en vente ici

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi