mardi 16 juillet 2024

Liqui Moly Starligue : Chambéry peut-il espérer un podium ?

À lire

Le Chambéry Savoie Mont Blanc Handball a terminé la saison dernière sur une belle 4ème place en championnat, synonyme d’une qualification en Ligue Européenne (C2). Menant le groupe de poursuivants, les Chambériens, qui ont raté leurs débuts, peuvent-ils quand même rêver cette saison d’un podium ?

« Le Champion de sa catégorie », expression employée par l’entraîneur savoyard Erick Mathé. Ce dernier aime se fixer des objectifs réalisables sur le long terme, en l’occurrence, il s’agit de stabiliser la place européenne du club. « Le Top 3 est jouable, mais ce n’est pas forcément raisonnable. On a réussi à obtenir une 3ème place en 2019, mais les trois premières équipes du championnat avaient chuté. Ça reste compliqué. Notre objectif, c’est la 4ème place afin de renouveler notre qualification en Ligue Européenne ».

À lire aussi : votre magazine spécial sur la nouvelle saison de hand

De plus, cette qualification régulière pour l’Europe se justifie par la volonté de la Team Chambé d’aller toujours plus loin dans son parcours européen. « On a cette forte envie de se qualifier en phase de groupes. Le match contre Veszprém a été une très forte déception la saison passée » confie le technicien.

Le parcours européen de Chambéry avait pris fin la saison dernière au 2ème tour de la Ligue Européenne, aux portes de la phase de groupes contre les Hongrois de Vezprem sur le score de 31 à 25 après avoir pourtant remporté le match aller à domicile (29-25).

Erick Mathé insiste sur la forte envie du club d’exister sur la scène européenne (il affrontera cette saison le Fuche Berlin, le Dinamo Bucarest et le HRK Izvidac en European League). « On veut exister au-delà, on a une envie forte au niveau local et il tient aussi à nous de monter sur le plan européen. Je dirais même que c’est un devoir national.  »

« Notre objectif, c’est la 4ème place afin de renouveler notre qualification en ligue européenne »

La StarLigue est considérée comme le deuxième meilleur championnat derrière l’Allemagne, ce qui peut aussi avoir ses convénients. « Ce qui complexifie la tâche des clubs en coupe d’Europe, c’est que le championnat de France est dense. Il est difficile pour des clubs habitués aux compétitions européennes comme Montpellier et Nantes d’alterner entre la Ligue des Champions et le championnat de France même si on a eu deux clubs français dans les deux Final Four cette saison (le PSG en Ligue des Champions et Montpellier en Ligue Européenne, Ndlr) ».

De surcroît, le club souhaite augmenter son budget sur les prochaines années alors qu’il tend actuellement à stagner (6ème budget de StarLigue). L’entraîneur savoyard explique ce choix à travers la volonté du club qui veut éviter d’être distancé par les autres équipes du championnat aux ambitions similaires.

« On a la volonté de continuer à maintenir ce niveau car la concurrence est dure. On n’est plus que quatre équipes à être européens ». Cet objectif passe ainsi par une intégration régulière des jeunes du centre de formation au sein de l’effectif professionnel afin de former le futur du handball à Chambéry.

« Nous sommes dans le Top 5 des équipes les plus régulières en termes d’intégration des jeunes dans l’effectif professionnel comme par exemple en intégrant Noa Trémey. Nous avons même déjà placé défensivement un 7 de joueurs uniquement formés au club ».

Cette stabilité du club sur le plan national et européen attire toujours plus de spectateurs. « On a un engouement très fort à Chambéry avec notamment notre réputation de salle chaude appréciée par les joueurs, puis la saison passée on a peu connu la défaite à domicile (deux fois, contre Montpellier et Nantes, Ndlr) donc c’est bien ». Le Chambéry Savoie Mont Blanc Handball s’élancera dans l’exercice 2023/2024 en souhaitant poursuivre une certaine stabilité à la hauteur de ses ambitions, à l’image de la précédente saison. Et c’est déjà pas mal !

L’homme à suivre : Nikoloz Kalandadze

A proprement dit, aucun joueur n’est venu renforcer les rangs de Chambéry cet été, malgré une qualification en Ligue Européenne. En revanche, le club a offert leur premier contrat professionnel à deux espoirs : Noa Trémey et Nikoloz Kalandadze. Ce dernier s’est déjà illustré avec les pros, suite à la blessure d’Alejandro Costoya en début de saison. Sa potentielle progression cette saison pourrait représenter en soi un renfort.

Un effectif aux ambitions européennes ?

Chambéry a misé sur la continuité cet été après avoir obtenu une belle 4ème place. Le groupe formé à l’été 2022 a bien fonctionné, mais l’ajout d’une compétition européenne cette saison, dans laquelle Chambéry a à cœur de bien figurer, risque de rendre la tâche encore plus difficile. La Team Chambé aura plus que jamais besoin de la présence de ses cadres et ceux-ci devront éviter les blessures avec un nombre de matches plus important à jouer.

Mathieu Coulette

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi