dimanche 28 février 2021

Liverpool, PSG, Barça, Juve… Ces cadors qui pourraient être privés de Ligue des Champions

À lire

Pour Sanson, la Premier League c’est pas l’Amérique…

Le moins que l'on puisse dire c'est que Morgan Sanson fait des débuts timides en Angleterre. Si tout va...

Milik, le nouveau goléador qui peut réveilller l’OM ?

Il y a ceux qui doutent et ceux qui sont certains que le recrutement de l'international polonais de Naples...

Suite de la 27ème journée, les pronostics de la rédaction

Après les trois victoires à l'extérieur en trois match, vendredi et samedi, les équipes qui reçoivent auront-elles plus de...

Et si l’édition 2021/2022 de la Ligue des Champions se jouait sans plusieurs cadors européens ? On n’en est pas encore là, mais c’est envisageable. Explications.

On n’a pas fini de le dire : nous vivons une saison de foot très particulière. Comme l’activité générale sur la planète, le foot est fortement impacté par la pandémie. Outre l’absence de supporters dans les stades et les matchs à domicile qui deviennent de plus en plus difficiles à gagner, le Coronavirus nivelle les valeurs. Calendriers surchargés, notamment pour les équipes qui jouent la Ligue des Champions ou (et) qui ont joué le final 8 au mois d’août avant d’enchainer directement sur une nouvelle saison, blessures à répétition, cas de covid… les grosses équipes ne sont plus aussi dominatrices dans leur championnat.

Ainsi, plusieurs cadors européens présents en quart ou au pire en huitièmes de finale de l’édition 2020/2021 pourraient bien ne même pas être qualifiés pour la prochaine édition de la Ligue des Champions ! Une véritable déflagration sur la planète football.

PREMIER LEAGUE : Liverpool au plus mal

Seulement sixièmes, à cinq points du quatrième (West Ham), les Reds sont au plus mal. Surtout qu’Everton, qui vient de s’imposer à Anfield pour la première fois depuis 22 ans, est à égalité avec un match en retard. Autant dire que Klopp et ses hommes n’ont plus de jokers s’ils veulent jouer la Ligue des Champions la saison prochaine. Si les Reds s’apprêtent à avoir des matchs faciles contre Sheffield (lanterne rouge) et Fulham (18èmes) ils devront remonter au moins trois équipes (West Ham, Chelsea et sans doute Everton) pour terminer quatrièmes. C’est largement à leur portée, mais à condition d’arrêter de gâcher et de ne plus avoir de blessés.

LIGA : le Barça ne fait pas le malin

Corrigé par le PSG en Ligue des Champions, le Barça de Koeman est triste à mourir depuis le début de saison, s’en remettant le plus souvent aux exploits de Messi et de Griezmann pour s’en sortir. Si le FC Séville bat Osasuna (13ème) ce soir (21h), les Catalans seront quatrièmes. Certes, Messi et ses partenaires gardent six points d’avance (avec un match en retard) sur le cinquième, la Real Sociedad, mais en foot tout peut aller très vite. Et vu le niveau de jeu des Blaugranas, tout peut arriver…

LIGUE 1 : le PSG n’a plus de joker

Et si l’impensable arrivait ? En plus de perdre son titre, le club de la capitale peut perdre sa place sur le podium. Battus hier au Parc, les fantomatiques parisiens ont vu Monaco revenir à deux points. En si les joueurs de Mauricio Pochettino ne changent pas d’état d’esprit et ne haussent pas leur niveau de jeu face à Lyon et Lille notamment, ils pourraient tomber du podium. Le paradoxe, par rapport à Liverpool et Barcelone qui ne sont plus en course pour le titre, c’est que les Parisiens sont toujours dans le coup. Mais à condition de ne plus griller de jokers.

SERIE A : la Juventus sur un fil

La Juventus vit le même paradoxe que le PSG. Seulement sixièmes avant de recevoir Crotone, bon dernier, les Turinois peuvent revenir à quatre points de la deuxième place occupée par le Milan AC (et à 8 points du leader, l’Inter) avec un match en retard. Mais la Juve de Pirlo est poussive et perd trop de points. En face, les deux Milans, mais aussi les deux clubs de Rome et l’Atalanta sont à la lutte pour les places européennes.

BUNDESLIGA : le Bayern peut craindre pour son titre

Même si le Bayern a tout de l’exception qui confirme la règle et n’a pas trop à s’inquiéter pour la qualification en Ligue des Champions, en revanche, rien n’est joué pour le titre. Les Bavarois restent sous la menace de Leipzig qui n’est qu’à deux petits points derrière. Nkunku et ses partenaires recevront d’ailleurs les champions d’Europe le 3 avril prochain (27ème journée).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

À lire aussi

porta. id, odio leo sed ipsum facilisis tempus ut mattis Donec