dimanche 26 mai 2024

L’OL va-t-il se remettre de la claque reçue au Parc ?

À lire

Il fallait bien que ça arrive pour l’OL. La défaite douloureuse au Parc des Princes a cette fois-ci mis en lumière les carences lyonnaises mais aussi les points positifs. Pierre Sage a parfaitement résumé ce que son équipe avait proposé. Il a raison et cela lui offre encore plus de matière avant la finale de la Coupe de France dans un mois.

Pierre Sage n’a pas l’usage de la langue de bois et c’est tant mieux. Sa réaction devant les micros des journalistes au soir de la défaite du Parc des Princes résume les antagonismes du moment de son OL. Il faut dire que le paquebot lyonnais avançait à un gros rythme depuis un bon moment et que la chute allait arriver. Elle intervient au bon moment. Il y a plusieurs raisons de voir du positif dans la défaite des Lyonnais en terre parisienne. Et ce, pour mieux finir en boulet de canon et préparer au mieux la finale que tout le monde attend dans le Rhône.

« Ce soir, je retiens la défaite. Une défaite basée sur une contre-performance sur le plan défensif dans différents domaines. On prend des buts en attaque placée, en attaque rapide et sur coup de pied arrêté, donc forcément, il y a des choses à revoir sur ces aspects », explique l’entraîneur de l’OL. « Le changement d’organisation à la mi-temps a permis de calmer leurs velléités, notamment sur les positions larges. Cependant, je retiens aussi qu’on a fait un bon match sur le plan offensif, on s’est créé beaucoup de situations, on aurait pu marquer plus de buts. »

Pour Pierre Sage, pas question de remise en question brutale. «Malheureusement, notre performance était trop déséquilibrée entre l’aspect défensif et offensif pour espérer mieux ce soir. Maintenant, le score est un peu lourd au vu de ce qu’on a livré sur le plan offensif. Mais de toute façon, quand on commence un match en perdant 2-0 rapidement, les têtes sont forcément un peu à l’envers, les choses mettent plus de temps à se mettre en place et ça ne nous a pas permis de se redresser rapidement. »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du foot dans votre mag

L’OL réagit trop souvent

Cette fois-ci le renversement n’a pas eu lieu. Et c’était tout à fait normal que Lyon n’y parvienne pas. Un peu comme un collégien qui débute ses cours à 8h et qui reste endormi, alors que le professeur donne des infos déterminantes. Lyon a encaissé deux buts sur les deux premières phases offensives du PSG. Ce qui met dans l’embarras tout un plan de jeu dès le départ.En deuxième période, fort de son avantage au score, le PSG a géré.

Pierre Sage a prévenu en conférence de presse que son Lyon voulait le ballon et déstabiliser le PSG dans son organisation. Une erreur que Lacazette et ses coéquipiers ont payé au prix fort. Un échec sur le terrain qui s’est traduit par la très mauvaise entame de l’OL. Qui réagit une nouvelle fois en réduisant la marque.

Lyon ne domine pas ses matchs et ne parvient à faire la différence que lorsqu’il est dos au mur. Monaco qui se présente au Groupama Stadium dimanche ne fera pas de cadeau aux Gones. Mais l’OL a payé cher pour connaitre ses limites au Parc des Princes et doit s’en inspirer.

14 buts encaissés en 8 matchs

3 buts contre Brest, 4 contre Paris, Lyon encaisse beaucoup trop pour se maintenir dans les places européennes. C’est aussi une manière de mettre en lumière le déséquilibre du bloc lyonnais dans la transition défensive. Contre le PSG, le quatrième but encaissé par l’OL en est une parfaite illustration. Cherki lâche son effort sur le repli défensif et laisse son arrière-garde gérer la situation sans se soucier du problème.

C’est tout le mal de l’OL que Brest avait parfaitement identifié. Les 3 buts Brestois ont été un copié-collé du jeu de transition et de la mauvaise gestion de l’organisation défensive lyonnaise. L’OL doit fermer la boutique s’il veut rêver Europe. Pierre Sage le sait.

Si beaucoup mettent en cause la charnière centrale O’Brian/Caleta-Car, ils se trompent de cible. En effet, il s’agit plutôt de regarder l’organisation lyonnaise dans son ensemble pour observer les problématiques que Pierre Sage a soulevé dans sa déclaration. Lyon doit faire mieux sur la transition et la couverture des espaces de jeu.

Offensivement, les Lyonnais au rendez-vous

L’OL a cette vertu de ne jamais rien lâcher. Même menés, les Gones ont eu le mérite de bousculer le PSG dans des offensives de bonne qualité. Le but de Nuamah en est la preuve mais Lyon a eu aussi des situations de revenir. Elles sont franches et c’est bien tout le positif des coéquipiers de Maxence Caqueret.

16 tirs pour 6 cadrés contre 14 pour 6 cadrés et 4 buts pour le PSG. La différence est aussi nette que le score. Malgré tout, l’OL aura eu le mérite d’embêter le PSG jusqu’au bout pour espérer. C’est pourquoi, la défaite est pleine d’enseignement pour Pierre Sage.

Offensivement, l’OL a été très solide et pouvait marquer au moins un ou deux buts de plus. La saison des Gones est bien imparfaite et le match du PSG en atteste. En attendant, Paris a bien infligé le même score à l’aller comme au retour à l’OL. Il y aura une troisième manche, fin mai en finale de la Coupe de France. A Pierre Sage de montrer qu’il a retenu la leçon.

À LIRE AUSSI : le PSG et l’OM champions d’Europe, notre émission qui vous explique tout

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi