jeudi 29 septembre 2022

L’OM veut battre Porto pour l’honneur, mais pas que

OM - Porto (21h)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Après trois défaites de rang, l’OM n’a plus qu’un minuscule espoir de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Mais les motivations pour gagner ce soir contre Porto ne manquent pas.

Officiellement, l’OM n’est pas encore éliminé et peut toujours rêver d’une remontada. La saison dernière à la fin des matchs aller dans sa poule, l’Atalanta comptait également zéro point et a finalement réussi à passer en huitième puis ensuite en quart… Les scores des matchs aller contre Manchester City et à Porto (à chaque fois 0-3) compliquent cependant la tâche au point de la rendre quasiment impossible. 

Mais quelque soit la manière de voir les choses, un possible miracle passe par un sans faute des Olympiens sur les matchs retour. Même si les hommes de Villas-Boas n’auront pas leur destin entre leurs mains pour autant. Il faudra ensuite que Porto perde au moins un de ses deux derniers matchs (contre Manchester City au Portugal et au Pyrée). Dans ce cas là, l’OM et Porto compteraient tous les deux 9 points mais les Portugais seront toujours devant, sauf si l’OM avait la bonne idée de gagner 4-0. 

Mais il n’est pas inenvisageable de voir Porto s’incliner sur sa pelouse contre City et perdre en Grèce…  Dans ce cas là les Portugais resteront bloqués à 6 points et la deuxième place se jouera au Vélodrome contre l’Olympiakos. Avec l’obligation pour les Marseillais de gagner 2-0 ou de voir Valbuena et ses coéquipiers passer derrière à la différence de buts (actuellement -7 pour l’OM et -4 pour l’Olympiakos). 

Florian Thauvin : « on doit avoir un sursaut d’orgueil »

Au delà de ces calculs très hypothétiques, l’OM a aussi tout intérêt à faire un résultat pour rester dans la course à la troisième place. Si les Grecs arrivent à accrocher City pendant que l’OM s’incline devant Porto, il en sera quasiment terminé des chances marseillaises de jouer encore une Coupe d’Europe cette saison. Pour ça, il faudrait alors un exploit en Angleterre lors de la dernière journée.

Au coup d’envoi, les Marseillais auront l’avantage de connaître le score du match entre l’Olympiakos et City (coup d’envoi 18h55). Mais c’est à double tranchant. Ce résultat peut libérer les Marseillais (en cas de défaite des Grecs) où les stresser un peu plus encore en les mettant une terrible pression. 

Avant de faire des comptes d’apothicaire et d’évaluer les chances de se qualifier pour telle ou telle compétition, l’OM doit rentrer sur le terrain la tête haute et sauver son honneur . Celui de ne pas être la seule équipe à s’incliner 13 fois de suite en Ligue des Champions. « Il faut avoir un peu d’égo, se dire qu’on ne peut pas accepter ça, on doit avoir un sursaut d’orgueil », a réclamé Florian Thauvin en conférence de presse. Sans aucun doute un levier sur lequel AVB aura appuyé lors de la préparation, mais pas le seul.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi