lundi 15 juillet 2024

Lucas Dussoulier : « Le 5×5, c’est un marathon, le 3×3, c’est un sprint ! »

À lire

Avec ses dix années d’expérience dans le basket 3×3, Lucas Dussoulier fait figure de joueur d’expérience dans l’équipe de Karim Souchu. Le joueur de Nanterre (Betclic Elite) espère ramener une médaille qui placerait la France comme une nation qui compte dans cette discipline (photo FFBB).

Comment s’est passée la transition entre votre club et le basket 3×3 ?

Bien. Forcément, il faut un petit temps d’adaptation pour reprendre ses repères, notamment avec le terrain, le ballon puis retrouver l’habitude de jouer avec mes coéquipiers, mais ça se passe bien, ça revient vite car cela fait pas mal de temps que je pratique cette discipline.

Est-ce difficile pour vous de faire la navette entre les deux disciplines ?

Pas tant que ça, maintenant cela fait 10 ans que je fais du 3×3, donc je reviens avec l’équipe j’ai l’habitude de switcher, de prendre des responsabilités et d’être dur au contact. Les dix premiers jours, ce n’est pas évident, on prend des tirs qui ne sont pas habituels à 5, mais on arrive assez vite à se remettre dedans.

Ressentez-vous la différence de rythme ?

Il n’y a rien à voir, le 5×5 ça va être un marathon alors que le 3×3 c’est plutôt un sprint. Après, on prend vite le rythme, avec le 5 on n’est pas à la rue physiquement, mais c’est un rythme à prendre. Ce qui est intéressant, c’est quand on connaît une période difficile car ce sont nous les joueurs qui devront être lucides pour prendre les bonnes décisions et trouver des solutions quand c’est plus dur sur le terrain.

Propos recueillis par Jules Lefebvre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi