dimanche 2 octobre 2022

Ludovic Blas (Nantes), successeur d’Antoine Griezmann chez les Bleus ?

Nantes - Lens (17h)

À lire

Pièce maitresse du FC Nantes, Ludovic Blas a choisi de rester sur les bords de l’Edre pour continuer à progresser dans un environnement propice à son épanouissement. Une décision sage qui devrait le conduire en Equipe de France après la Coupe du Monde.

Ludovic Blas vient de réaliser la meilleure saison de sa carrière avec le FC Nantes. Tant au niveau comptable (15 buts, 5 passes décisives), qu’au niveau collectif, il a su porter les Canaris jusqu’à la victoire en Coupe de France. A presque 25 ans, le joueur formé à Guingamp commence enfin à confirmer tous les espoirs qui étaient placés en lui. En restant à Nantes cette saison malgré les avances de plusieurs clubs, il a fait le choix de la continuité.

Régulièrement surclassé, ce grand fan de Ronaldinho affiche tout de suite des qualités techniques et une vision de jeu supérieures aux enfants de son âge.

A l’âge de 15 ans, il est repéré par Guingamp et Monaco qui le veulent dans leur centre de formation. Guingamp ayant montré son intérêt en premier, le jeune Ludovic s’installe dans les Côtes d’Armor. Là aussi, il impressionne rapidement ses éducateurs, qui le trouvent cependant un peu juste physiquement et défensivement. Lui qui avait l’habitude de « sécher » les entrainements physiques quand il était petit  découvre un monde où tous les efforts sont nécessaires. C’est ainsi qu’il joue parfois en tant que milieu défensif pour apprendre à être au contact de l’adversaire. Il n’a pas encore 18 ans quand il joue son premier match en Ligue 1 avec Guingamp. Dans la foulée, lors de la saison 2015-2016, il dispute 16 matchs et marque 1 but.

Champion d’Europe U19 avec Kylian Mbappé

A la fin de la saison, il est sélectionné pour participer à l’Euro U19 avec l’équipe de France. Aux cotés d’autres jeunes prometteurs, comme Amine Harit, Lucas Tousart ou encore un certain Kylian Mbappé, avec qui il est resté très ami, le Guingampais va s’imposer dans le onze titulaire.

Avec Jean-Kévin Augustin et le jeune ailier monégasque, ils forment un trio d’attaque redoutable.

A eux trois, ils marquent 13 des 15 buts français dans la compétition. Blas en marque un en demi-finale contre le Portugal et un contre l’Italie en finale. Un match que les jeunes français remportent 4-1 et qui leur permet d’être sacrés champions d’Europe.

A Guingamp,il s’est vu trop beau

La saison suivante, contrairement à certains de ses coéquipiers en équipe de France U19, Ludovic Blas n’est pas installé comme titulaire à Guingamp par le nouveau coach, Antoine Kombouaré. Il vit une période difficile, et il l’avoue lui-même dans un entretien pour Onze Mondial, il ira jusqu’à perdre confiance en lui : « En fait, tu gagnes l’Euro U19 avec les Bleuets, tu reviens, tu es en pleine confiance et tu ne joues pas en Ligue 1. Tu te dis : qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi ? Derrière, il y a une perte de confiance. »

Ce moment de doute va retarder son éclosion au plus haut niveau, mais aussi refléter un manque de rigueur. Il se voit sans doute un petit peu trop beau : « Je me suis reposé, je me suis dit : « Là, c’est bon, t’es arrivé ». Alors que j’aurais dû faire l’inverse, travailler encore plus et confirmer pour aller le plus haut possible le plus rapidement possible. » admet-il.

A Nantes, il se révèle dans la difficulté

Il finit par se remettre en question, retrouve de la confiance et se met à enchainer les matchs. Malheureusement il ne parvient pas à empêcher la relégation de Guingamp en Ligue 2, en 2019. Pour continuer sa progression, il s’engage au FC Nantes. Là-bas il devient le meneur de jeu d’une équipe en difficulté sportivement. Nantes termine à la 13ème place en championnat lors de sa première saison. La suivante est catastrophique, mais l’arrivée de Kombouaré, qui lui redonne le sourire. 

Ludovic termine meilleur buteur du club et inscrit un but décisif lors du barrage d’accession contre Toulouse, permettant à Nantes de se maintenir. Avec l’arrivée d’Antoine Kombouaré, l’ancie Guingampais n’est pas le seul à retrouver des couleurs. Les Canaris vont mieux. Ludovic Blas s’impose de plus en plus comme le leader technique de l’équipe et va même jusqu’à porter le brassard de capitaine en finale de la Coupe de France (malgré la présence de Lafont dans le but, Kombouaré ayant décidé de le récompenser en ui  laissant cette responsabilité). A la surprise générale, il soulève le trophée, en marquant l’unique but de la finale face à Nice.

2022/2023 : la saison de la maturité

Cela fait maintenant trois ans que Blas met ses qualités au service du FC Nantes. Avec Kolo Munai et Lafont, ils ont ramené les Canaris sur la scène européenne.

Meneur naturel, il aime participer à la création du jeu. Que ce soit grâce à sa vision de jeu ou sa qualité de dribble, il peut créer des différences à tout moment. Il est d’ailleurs surnommé « Mago » (le magicien) par les Brésiliens du vestiaire.

Son aisance technique lui donne un avantage balle au pied, n’importe où sur le terrain et encore plus dans les petits espaces. Enfin, il s’améliore de plus en plus dans la finition et marque davantage chaque saison.

A tel point que l’été nantais va battre au rythme de son avenir. Après avoir perdu Kolo Muani, Kombouaré ne veut pas perdre la deuxième de ses pépites et monte au créneau pour le convaincre de rester. Alors que Lille fait le forcing pour le recruter, le natif de Montrouge prend finalement la décision de rester. Pour continuer à progresser, confirmer avant Nantes avant de partir ailleurs.

Les Bleus après la Coupe du Monde ?

Un choix qui montre qu’il a appris des erreurs du passé. Pas question de se voir trop beau. Sans doute la saison de la maturité.

Avec Nantes il découvre l’Europe. IL sait qu’il peut encore apprendre. Après une magnifique performance lors du premier match face à l’Olympiakos (2 passes décisives), il se rate à Qarabag défaite 3-0), comme ses coéquipiers.

Mais cela fait partie du parcours, c’est de l’expérience engrangée qui va permettre à Ludovic Blas de satisfaire les attentes placées en lui dans les années qui viennent.

Des rumeurs d’Equipe de France sont mêmes arrivées jusqu’à Nantes. Si la perspective de partir au Qatar avec son copain Mbappé n’est pas à l’ordre du jour, au moment d’envisager la relève de certains cadres des Bleus (on pense notamment à Antoine Griezmann), sa candidature reviendra sans doute à l’ordre du jour…

Thomas Varon

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi