jeudi 25 avril 2024

Luis Henrique : du flop au supersub avec Sampaoli

À lire

Annoncé comme un avant-centre qu’il n’était pas, le Brésilien Luis Henrique (19 ans) est passé en quelques mois de flop avec Villas-Boas à candidat à la sélection brésilienne pour les JO après son repositionnement sur le côté gauche par Sampaoli.

Recruté pour environ 8 millions d’euros en septembre dernier, Luis Henrique est arrivé sur la Canebière avec une pression supplémentaire : justifier sa réputation de jeune talent et assumer ce statut de plus chère recrue du Mercato estival olympien.

Mais tout ne s’est pas passé exactement comme prévu au début de la saison. Lors de ses premiers pas sous sa nouvelle tunique, le Brésilien semblait hésitant, pas vraiment sûr de ses forces et avait du mal à créer beaucoup de différences.

Personne n’était réellement surpris puisque, comme le rappelait Pablo Longoria, « les joueurs sud-américains mettent normalement environ six mois à s’adapter ».

En plus d’être Sud-Américain, Luis Henrique est jeune, très jeune, il est né en décembre 2001 et est donc arrivé à Marseille à 18 ans et de surcroît, avant cette saison sous le maillot de l’Olympique de Marseille, il n’avait disputé que 20 matches en professionnels avec son club formateur de Botafogo.

Du temps et de la patience, c’était donc ce qui était réclamé pour voir briller Luis Henrique, d’autant plus que le jeune homme a dès le début fait l’unanimité dans le groupe.

Luis Henrique a d’abord convaincu Thauvin et Payet

Florian Thauvin confiait que « Luis Henrique est un très bon joueur, j’ai été surpris de voir autant de qualités chez un si jeune joueur « Dimitri Payet quant à lui soulignait le super caractère de son jeune coéquipier : « Je l’adore, c’est un super mec, un joueur très talentueux aussi, mais un super mec. »

Toujours est-il que son niveau sur le terrain commence à faire débat et certaines critiques commencent à pleuvoir, parfois avec virulence. Manuel Amoros, l’ancien latéral droit de l’Olympique de Marseille et de l’équipe de France, a rapidement fait part de ses impressions sur l’attaquant en mode… droit au but.

« Je m’excuse, mais ce n’est pas le meilleur Brésilien qu’on ait pris quand même. Le peu qu’on l’a vu, est-ce qu’on a pu déceler quelque chose d’intéressant ? Il parait qu’il est costaud, qu’il va vite, qu’il est fort techniquement, moi je ne l’ai pas vu. Il ne fait que des mauvais contrôles alors que tu l’as payé 8 millions d’euros.

A ce prix-là, dans les pays de l’Est, tu peux prendre deux ou trois joueurs qui t’apporteront davantage que ce gamin-là. C’est le plus mauvais Brésilien qu’on ait pris, voilà ! Tu crois que si c’était une pépite brésilienne, il n’y aurait eu que Marseille dessus ? Il faut arrêter. Ce n’est pas un joueur qui deviendra bon. Il n’est pas fait pour l’Olympique de Marseille. » 

Des critiques exacerbées par les déclarations de Villas-Boas

Des critiques qui ne devaient pas être évidentes à vivre pour un si jeune joueur, mais tant que ça ne venait pas de l’intérieur du groupe, il n’y avait rien d’extraordinaire, il n’était ni le premier ni le dernier à se faire critiquer, mais une déclaration d’André Villas-Boas allait donner un petit peu plus de grain à moudre aux critiques.

L’entraîneur portugais, qui le soutenait publiquement depuis le début de saison, lâcha : « On a fait une erreur avec Luis Henrique, on a manqué un 9 de référence, on s’est raté car il ne peut pas être ce joueur évoluant à cette position ».

Même si cette déclaration voulait surtout dire que l’ancien de Botafogo était plus un ailier qu’un attaquant de pointe, elle ne manqua pas de faire couler beaucoup d’encre.

Le départ de Villas-Boas, le déclic pour Luis Henrique

Hasard ou pas, c’est après le départ de l’ancien entraîneur de Chelsea que les choses ont commencé à aller mieux pour le numéro 11. L’intérim de Nasser Larguet sera très positif pour beaucoup de joueurs de l’effectif olympien, mais particulièrement pour Henrique. Sa belle performance face à Nice dans une victoire 3-2 sera d’ailleurs soulignée et sera un vrai motif d’espoir pour les supporteurs. C’est dans cette rencontre qu’il distribua sa première passe décisive sous le maillot de Marseille.

C’est bien simple, en trois rencontres sous les ordres de Nasser Larguet, il disputera plus de minutes que depuis le début de la saison en Ligue 1 : 125 contre 40 !

Cette amélioration n’est pas un feu de paille qui ne dure que le temps de quelques matches et qui est interrompu par l’arrivée du nouvel entraîneur Jorge Sampaoli.

L’Argentin n’a en effet pas tardé avant de faire son éloge et, plus que des mots, il lui montre sa confiance en lui donnant du temps de jeu (16 matches de Ligue 1 mi-mai).

Sampaoli décrit Henrique comme « un ailier typique, un très grand potentiel et un joueur avec une très grande vitesse balle au pied » et le coup de cœur semble mutuel puisque le Brésilien confie que « c’est très dur avec Sampaoli, mais j’aime beaucoup son travail. » Ses rentrées contre Rennes, Brest et Strasbourg ont convaincu les derniers sceptiques. En 74 minutes, il a délivré 4 nouvelles passes décisives.

« Une très grande vitesse balle au pied »

Plus que des statistiques, il semble prendre confiance. Luis Henrique tente plus de choses tout en perdant moins le ballon. Il s’est également déjà renforcé car son nombre astronomique de duels perdus en début de saison a nettement chuté. Cette deuxième partie de saison est un vrai motif d’espoir.

Et pourtant, le jeune brésilien est déjà au centre de nombreuses rumeurs de transferts. En effet, les dirigeants olympiens ont beaucoup de choix à faire cet été, des options d’achats à activer ou non, des contrats à prolonger, …

Luis Henrique, au vu de son jeune âge et de son potentiel, représente une somme non négligeable en cas de transfert. Même s’il pourrait rapporter bien plus d’argent en cas de saison réussie l’année prochaine. Saison dans laquelle on aimerait d’ailleurs voir ses premiers buts en professionnel. Le club pourrait avoir besoin de renflouer les caisses dès cet été et ça pourrait bien passer par lui.

Une option qui n’est pas privilégiée par le joueur qui, lors d’une conférence de presse début avril, a exprimé son amour de la ville et son désir de rester dans cette équipe. On a vraiment envie de le revoir dans le championnat de France l’année prochaine !

Robin Wolff

Le foot marseille

Retrouvez toute l’actu de l’OM dans Le Foot Marseille, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi