mardi 18 juin 2024

Luke Lamperti (Trinity Racing), le sprinteur du futur

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le Californien, Luke Lamperti vainqueur cette année de trois étapes du Tour du Japon, a déjà battu un certain nombre de records. Un phénomène de précocité à seulement 20 ans.

Retenez bien ce nom : Lamperti. On devrait en entendre parler longtemps. Luke Lamperti n’a que 20 ans, mais l’Américain est promis au plus bel avenir. Son histoire est folle. Pendant sa jeunesse, il pratique le moto-cross avant de commencer à donner ses premiers coups de pédale vers l’âge de 11 ans. C’est en mai 2021 qu’il commence vraiment à faire parler de lui.

À LIRE AUSSI : toute l’actu du cyclisme dans votre mag spécial

Il remporte dans un sprint massif une étape sur le Tour d’Eure-et-Loir à seulement 18 ans ! Un mois plus tard, il devient le plus jeune coureur de l’histoire à remporter une course en critérium sur des championnats des Etats-Unis élite. Un succès qu’il renouvelle en 2022 et 2023. Plus près de nous, il impressionne encore quand il remporte la 1ère étape sur le Tour de Bretagne, une épreuve qu’il achève à la 3ème place. Celui qui apprécie les pavés et les courses belges dira à l’issue de cette 1ère étape :

« C’était un final tactique avec un virage à 90 degrés. Il fallait être placé. J’étais un peu derrière pour lancer mon sprint, mais j’avais de bonnes jambes pour remonter. Ce genre de sprints est parfait pour moi. Ce sont des efforts qui demandent de la puissance ».

Luke Lamperti fait trembler les sprinteurs

Une performance XXL juste après avoir levé les bras sur la Rutland-Melton International Cicle Classic dans des conditions extrêmes, surnommée l’Enfer du Nord britannique. Larry Warbasse (AG2R Citroën) avoue avec admiration :

« Sur ce que j’en ai vu, Luke Lamperti est vraiment très fort. C’est un très beau sprinteur. Il attend le bon moment pour passer professionnel. C’est une très bonne idée pour son développement personnel. Il a déjà gagné pas mal de courses et il accomplit une superbe saison 2023. Il n’était déjà pas loin de passer professionnel il y a un voire deux ans. Il était déjà très performant. Il a d’ailleurs remporté le critérium des championnats des Etats-Unis en 2021. Si j’avais été à la tête d’une équipe professionnelle, j’aurais peut-être essayé déjà de le faire signer. Donc le voir performer autant maintenant ne me surprend absolument pas. Je suis convaincu qu’il sera un grand professionnel ».

Le sprinteur de demain ? La saison 2023 de Luke Lamperti dans la catégorie Espoirs ne passe vraiment pas sous silence auprès des équipes professionnelles. Au point que l’Américain pourrait faire ses débuts professionnels au sein de la Soudal-Quick Step…

Les USA en manque de cyclisme

« C’est possible qu’il devienne le grand sprinteur du futur. S’il venait à signer chez Quick Step, ce serait le mariage parfait dans la mesure où cette équipe est idéale pour un sprinteur. Ils ont le meilleur train. S’il allait là-bas, ce serait la meilleure direction pour sa carrière » estime même Warbasse. Avant d’ajouter : « En gagnant comme il le fait, il est forcément solide et rapide (sourire). Au sprint, il ne suffit pas d’être rapide. Il faut aussi être costaud et c’est son cas. Il a les deux qualités ».

Point encore plus intéressant à retenir, les attentes autour du jeune prodige américain sont très fortes. L’Américain de 33 ans de chez AG2R Citroën nous en dit plus :

« Aux Etats-Unis, il n’y a plus le Tour de Californie ou d’autres courses de ce genre, rappelle le champion des USA sur route 2017. Donc ce n’est pas évident pour des fans de suivre de jeunes coureurs. Ils ont pourtant besoin de le faire sur des courses. Etre reconnu pour un jeune coureur n’est pas chose commode, mais je suis persuadé que dès que Luke Lamperti passera professionnel, il marquera vite son territoire. »

« La notoriété suivra pour lui. Il faut savoir aussi qu’aux Etats-Unis, il n’y a plus actuellement de pur sprinteur. Le dernier en date qui l’était vraiment était Tyler Farrar. Avoir un jeune sprinteur talentueux comme lui ne peut être qu’une bonne chose dans les années à venir ».

Le sprinteur que l’Amérique attend…

Le manager d’Israel-Premier Tech Kjell Carlstrom y va aussi de ses louanges : « D’après ce que j’en ai vu, Luke est un coureur très talentueux. Il a déjà fait des prouesses dans le passé et qui plus est cette année. Il vient des Etats-Unis. Cela accroît encore plus l’attention à son égard. Les USA sont un pays immense. Et probablement qu’avec lui, il y aura un immense athlète venant de là-bas. Ce qui aura aussi comme impact que les gens suivront encore davantage le cyclisme ». Si le Wolfpack tient la corde pour l’enrôler, Luke Lamperti ne va pas manquer de prétendants !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi