mardi 25 juin 2024

Lyon – OM (J-3) : Lopes plus fort que Lopez ? Le duel des gardiens olympiques

À lire

C’est le duel qui sera scruté à l’occasion des deux olympicos cette saison. Lopes et Lopez ont tous les deux un rôle prépondérant de leur équipe pour les amener en Coupe d’Europe.

Anthony Lopes

Expérience : 8/10

A bientôt 32 ans, il entame sa dixième saison comme titulaire dans les buts de l’OL. International portugais (14 sélections), il avait été dans le groupe champion d’Europe en 2016 en France.

Réflexes : 8/10

Son double arrêt dans les dernières minutes lors du derby à GeoffroyGuichard en 2019 suffit à prouver toute l’étendue de son talent sur la ligne. Vif, agile sur ses appuis et doté d’un excellent sens de l’anticipation, Anthony Lopes a sauvé plus d’une fois les siens.

Sorties : 6/10

Formé à l’école Joël Bats, il essaie d’être actif et de ne pas subir le jeu. Néanmoins, son relatif déficit de taille (1m84) l’empêche d’aller chercher certains ballons aériens. Mais ce sont surtout ses sorties face aux attaquants qui déclenchent les polémiques. Si celles-ci sont souvent exagérées, « Antho » n’arrive pas à se débarrasser de cette étiquette et son jeu s’en ressent parfois.

Jeu au pied : 6/10

Il a beau le travailler, cela ne sera jamais son point fort. Plusieurs de ses relances lointaines finissent leur course hors des limites du terrain. Cela est sûrement dû à de la précipitation. Ceci dit, on ne l’a encore jamais vu prendre un but casquette à la réception d’une passe en retrait.

Leadership : 9/10

Le plus Lyonnais des Lyonnais. Anthony Lopes n’hésite pas à prendre la parole dans le vestiaire ou sur le terrain pour remobiliser ses troupes. Peter Bosz l’a nommé cette saison parmi ses vice-capitaines.

Perspectives : 8/10

Tout laisse à penser qu’il sera l’homme d’un seul club, un rêve pour celui qui, gamin, supportait l’OL depuis le Virage Nord. Sixième joueur le plus capé de l’histoire du club avec 420 matchs fin août, il va entrer cette saison dans le Top 5. Avec en ligne de mire le record du gardien le plus capé de l’OL (Grégory Coupet, 519 matches) voir le record absolu (Serge Chiesa, 542 matches). Avec le Portugal, l’avènement récent de Diogo Costa (FC Porto, 22 ans) semble en revanche désormais lui boucher le chemin.

Total : 45/60

Pau López

Expérience : 7/10

A 27 ans, il entame sa septième saison comme titulaire. Passé par le championnat espagnol avec l’Espanyol (2014-2018) et le Bétis Séville (20182019), l’Angleterre avec Tottenham (2016-2017) et l’Italie avec l’AS Roma (2019-2022), Pau Lopez a une large expérience au travers de ses différents clubs. Il a également été gardien espoir avec l’Espagne avant de porter brièvement le maillot des A (2 sélections).

Réflexes : 7/10

Il a des qualités indéniables dans ce secteur et on a en tête beaucoup de parades marquantes la saison passée (face à Messi, Delort…). Mais l’Espagnol manque parfois de régularité et fait de temps en temps preuve d’une passivité déconcertante.

Technique : 7/10

Comme de nombreux joueurs à son poste, il privilégie les passes et la distribution rapide du ballon au port du ballon. Doté d’une intelligence de jeu largement supérieure à la moyenne, il a souvent un temps d’avance. Il lui reste néanmoins des progrès à faire dans sa relance où ses passes demeurent parfois précipitées.

Sorties : 8/10

Il est capable d’aller rapidement au-devant des attaquants adverses que ce soit au sol ou dans les airs. Très calme, il ne commet pas d’impair dans ce secteur.

Jeu au pied : 8/10

C’est précisément pour ce point fort que Jorge Sampaoli l’a préféré à Steve Mandanda la saison passée. Si l’Espagnol est à l’aise, il est pourtant difficile d’affirmer qu’il excelle dans ce secteur. On le voit parfois en difficulté quand il faut allonger le jeu. En revanche, il se comporte comme un onzième joueur de champ quand son équipe a le ballon et repart de derrière.

Leadership : 6/10

En piquant la place de la légende Mandanda, il ne pouvait pas franchement s’attendre à faire l’unanimité. Arrivé à Marseille en juillet 2021, Pau López a encore beaucoup d’étapes à franchir, surtout dans un tel club où la pression est énorme, pour s’approprier certaines responsabilités. Pour son ancienneté dans le club lyonnais, Anthony Lopes le surclasse concernant le leadership.

Perspectives : 8/10

Pour la première fois de sa carrière, il va disputer cette saison des matchs de Ligue des Champions. Peut-être de quoi le relancer pour intégrer le groupe de la Roja dans l’optique de la Coupe du monde en fin d’année ?

Total : 44/60

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi