mardi 27 février 2024

Maroc : les tristes lendemains des héros de la Coupe du Monde

À lire

Au lendemain de la Coupe du Monde, on promettait le meilleur pour les joueurs Marocains, qui venaient d’épater la planète entière. Des transferts mirifiques, des carrières qui explosent… Trois mois après, force est de constater que cela n’a pas été le cas.

La coupe du monde au Qatar restera à jamais synonyme d’une énorme avancée pour le continent Africain. Le Maroc devient la première nation à passer le stade des quarts de finale pour se qualifier en demi-finale. Un match historique en guise de baptême du feu pour les Lions de l’Atlas face à l’Equipe de France de Kylian Mbappé se soldant sur une victoire des bleus 2-0.

A l’aube du mercato hivernal à la suite la coupe du monde, beaucoup de grands clubs européens chercheront à signer les pépites marocaines, aux quelles on prédisait le meilleur.  Sans grande réussite. Yassine Bounou le gardien du FC Séville est encore au club malgré des approches de Manchester United qui voulait en faire la doublure de David De Gea. Sofiane Amrabat qui a sans doute été le meilleur joueur marocain durant la compétition, n’a pas eu l’avenir qu’on lui accordait (pour l’instant tout du moins). Le joueur de la Fiorentina a épaté l’Europe grâce a son volume de jeu énorme, jouant même blessé. 

De retour du Qatar, le petit frère de Nordine s’est vu rêver de grands défis. Malheureusement ni le PSG, ni le Barca franchiront le pas afin de s’attacher ses services. Il est resté à Florence, avec qui il doit se contenter du ventre mou du championnat. Achraf Hakimi (PSG), Noussair Mazraoui (Bayern Munich) et Hakim Ziyech (Chelsea) ont du mal à se relancer dans leurs clubs respectifs. Le premier est loin de faire sa meilleur saison, le second a été durement touché par le Covid, et le troisième n’a jamais été dans les plans des entraîneurs successifs de Chelsea. Même son transfert au PSG cet hiver, a fini par tomber à l’eau.

Boufal au Qatar, Ounahi abonné au banc de l’OM… Le duo du SCO pouvait espérer mieux

Le dossier le plus surprenant reste celui du duo angevin, Azzedine Ounahi et Sofiane Boufal. Les deux joueurs qui ont affiché des qualités de percussions et un sens de jeu de grande classe, au Qatar, n’ont pas eu la suite qu’on leur prédisait. A 30 ans (en fin d’année) Sofiane Boufal a rejoint Al-Rayyan au Qatar. Une vraie déception au vu du niveau du joueur du SCO pendant le Mondial. Azzedine Ounahi, de son côté s’est engagé en faveur de L’Olympique de Marseille pour seulement 8 petits millions d’euros, après que son nom ait été longuement associé du coté de Naples, ou Luciano Spaletti voyait en lui un futur radieux. Le Phocéen comptabilise aujourd’hui 1 titularisation (sortie à la mi-temps) en 10 matchs, pour 90 minutes de jeu au total !

D’autres valeurs sûres chez les Lions de l’Atlas, n’ont pas vu leur avenir changer. Nayef Aguerd est resté à West Ham, où il est une des pièces maitresses de l’équipe, mais les Hammers se contentent de… jouer le maintien. Comme Yacine Bounou, Youssef En-Nesyri est dans le dur avec le FC Séville. L’attaquant marocain n’a marqué que 5 buts cette saison et voit son équipe jouer le maintien.

Zinedine Benaifa

3 Commentaires

  1. Article qui ne pouvait être écrit que par un.journaliste algerien lol pas étonné du tout de la teneur de l article ! Enneysiri était à zéro but avant la coupe du monde il en a mis 5 en 6 matchs c bien d être honnête de temps en temps ! Amrabat n à pas signé au barca qui le voulait a cause du président de la Fio ! Pas parce qu ils n ont pas voulu passer le pas ! Honnêteté a la Djellit le seum prend le dessus ! Pire que les belges en terme de seum vous êtes imbattable les DZ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi