mardi 27 septembre 2022

Marquinhos : le Top 5 des choses à savoir sur le leader du PSG

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Le capitaine du PSG considéré comme l’un des meilleurs défenseurs du monde. Marquinhos a pris ses aises à Paris, à tel point qu’il est le digne successeur de Thiago Silva.

1) Marquinhos aurait pu jouer en sélection pour le Portugal

Possédant la double nationalité brésilienne et portugaise, Marquinhos aurait très bien pu porter le maillot du champion d’Europe en titre. Néanmoins, il a affirmé dès le début de sa carrière que son but ultime était de représenter la Seleção : « Mon grand rêve, c’est d’être avec l’équipe nationale brésilienne. C’est un rêve d’enfance de jouer avec ce maillot, de pouvoir représenter mon pays. Voilà où est ma véritable envie’’. Il a ainsi joué sous le maillot brésilien dès les sélections jeunes. A 27 ans, il compte 47 sélections et affiche deux titres avec son équipe nationale, les deux remportés sur sa terre natale, les Jeux Olympiques en 2016 et la Copa America en 2019.

2) Il n’a joué que six matches aux Corinthians

Arrivé à l’âge de 8 ans au Sport Club Corinthians Paulista, club brésilien de renom basé à Sao Paulo, il effectue ses débuts en professionnels dix ans plus tard sous les ordres de Tite, actuel sélectionneur de la Seleção. Marquinhos aura ainsi disputé sa première saison en tant que professionnel sous le maillot de son club formateur avant d’être transféré dès la saison suivante à l’AS Roma. Il n’a ainsi disputé que six matches aux Corinthians, dont cinq comme titulaire. A cette époque, il avait d’ailleurs davantage été utilisé au poste de milieu défensif.

3) Marquinhos a commencé gardien de but

Passionné de football dès son plus jeune âge, Marquinhos débute le football à 6 ans. Habitué à jouer au poste de gardien de but dans les rues de Sao Paulo avec ses amis, c’est à ce poste qu’il effectue ses premières minutes sur le terrain. Très rapidement, son premier entraîneur remarque ses capacités d’anticipation et de relance bien meilleures que la moyenne et décide de le replacer en défense. Un an plus tard, il entre au centre de formation de Corinthians. « Je peux jouer gardien de but s’il le faut’’, rappelle encore parfois aujourd’hui le capitaine du PSG, prêt à dépanner en cas d’expulsion ou de problème avec un gardien en cours de match.

4) Son maillot, floqué Marcos lorsqu’il jouait à l’AS Rome

Marquinhos n’a pas toujours eu son surnom floqué dans le dos comme c’est le cas au PSG aujourd’hui. Lors de son arrivée à l’AS Rome en 2012, l’international brésilien se fait en réalité appelé Marcos. Il s’agit simplement d’une partie de son nom entier : Marcos Aoás Corrêa. Comme pour de nombreuses personnes au Brésil, le défenseur de 27 ans se fait appeler par son surnom. Ce fut également le cas pour bien d’autres stars de la Seleção avant lui comme Pelé (Edson Arantes Do Nascimentao) ou Ronaldo (Ronaldo Luis Nazário de Lima).

5) Marquinhos positionné défenseur latéral droit lors de ses débuts au PSG

Lors de son arrivée en 2013 au PSG, Marquinhos n’a que 19 ans et n’est pas encore considéré comme l’un des meilleurs défenseurs du monde. Pour ses premières saisons sous le maillot du club de la Capitale, il est en concurrence avec trois de ses compatriotes et internationaux brésiliens au poste de défenseur central : David Luiz, Thiago Silva et Alex.

Laurent Blanc décide ainsi de le repositionner défenseur latéral droit, même s’il profite des quelques absences des centraux habituels pour évoluer à son poste préférentiel. Ce n’est qu’à partir de la saison 2016/2017, suite au départ de David Luiz pour Chelsea, qu’il s’installe dans l’axe.

Sous les ordres d’Unaï Emery, fraichement arrivé de Séville, il devient un véritable taulier et se montre souvent défensif sur le plan défensif, mais aussi offensif (31 buts en 323 matches avec le PSG). Marquinhos porte aujourd’hui le brassard du club parisien qu’il rêve d’aider à gagner la première Ligue des Champions de son histoire.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi