vendredi 14 juin 2024

Mbappé : un pas vers le Ballon d’Or en cas de qualification du PSG

À lire

Au delà d’une place en demi-finale de la Ligue des Champions, les matchs retour (ce soir et demain) de quarts de finale sont aussi l’occasion de duels individuels pour le Ballon d’Or. Si Paris passe, qui plus est avec un but de Mbappé, le n°7 du PSG deviendra le grand favori du trophée tant prisé.

Si le Ballon d’Or 2020 n’a pas été attribué, l’édition 2021 devrait bien avoir lieu. En cette année d’Euro et Copa América, il faudra attendre la fin du mois de juillet pou connaître les grands favoris, mais dès cette semaine avec les quarts de finale retour de la Ligue des Champions, on va commencer à pouvoir gommer des noms sur la liste des prétendants.

Selon que leur équipe continuera ou non en demi-finale, on saura si Lewandowski, Neymar, Mbappé, Haaland, Benzema ou De Bruyne feront toujours partie des favoris. Tous sans exception sont en danger ce soir ou demain dans la course à la récompense individuelle la plus prisée.

Une élimination du Bayern condamnera Lewandowski

Ainsi, si le Bayern ne se qualifie pas pour les demi-finales, Lewandowski aura du mal à être Ballon d’Or, sauf dans le cas improbable (mais tout est possible en football) de voir la Pologne remporter l’Euro. Idem pour Haaland. Le Norvégien est en tête au classement des buteurs de la C1 et peut toujours espérer le rester jusqu’à la fin de la compétition, mais s’il ne remporte pas la coupe aux grandes oreilles, le buteur de Dortmund, dont la sélection ne participe pas à l’Euro, n’aura aucune chance de gagner le Ballon d’Or. Eliminer Manchester City avec Dortmund ne garantira pas non plus le Ballon d’Or au jeune norvégien, mais le laissera dans la course.

Kylian Mbappé en revanche a une belle carte à jouer. Alors que son triplé à Barcelone et son doublé à Munich ont fait de lui un vrai candidat pour recevoir le trophée, une qualification ce soir aurait en plus l’effet d’éliminer le grand favori de la course : Robert Lewandowski.

Mbappé pourra aussi briller à l’Euro

Contrairement à Haaland ou même Benzema, le joueur du PSG, déjà auteur de huit buts dans la compétition (onze fois décisif en huit matchs), aura encore l’occasion de briller à l’Euro. Neymar (huit fois décisif en six matchs) est aussi dans ce cas là, même si une victoire à l’Euro a plus de retentissement qu’un titre en Copa América.  

En attendant l’Euro, l’autre grandissime gagnant de la semaine européenne pourrait être Kevin De Bruyne. Déjà assuré d’être champion d’Angleterre avec Manchester City, le milieu offensif de la Belgique est aussi parmi les grands favoris pour l’Euro à venir.

En revanche, une belle campagne européenne pourrait ne pas suffire à Karim Benzema, même si le Real venait à remporter la Liga. Le Français est devancé par Messi au classement des buteurs et, à moins d’un incroyable retournement de situation, ne jouera pas l’Euro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi