lundi 20 mai 2024

MERCATO : L’OM actif, le PSG passif, l’OL douteux… 3 clubs, 3 ambiances

À lire

Le mercato hivernal a fermé ses portes cette nuit. A 23h pour les transactions en France et une heure plus tard pour les joueurs venant de l’étranger. Il a été très actif, avec beaucoup de prêts, mais suscite toutefois trois réflexions.

L’OM offensif, mais comment Longoria a-t-il fait ?

Vintinha (32 millions), Ounahi (10 millions), Malinovskyi (photo, 14 millions)… L’OM s’est montré très actif pendant le mois de janvier, en recrutant trois top joueurs. Forcément, alors que le club est en difficulté financière, on se pose des questions… Si Pablo Longoria a réussi cette prouesse, c’est en faisant à chaque fois des montages très pointus. Le transfert de Vitinha est payé en plusieurs fois, celui d’Azzedine Ounahi aussi, avec 2 millions de bonus inclus, et donc à payer plus tard. En ce qui concerne Duslan Malinovskyi, il s’agit d’un prêt payant avec option d’achat obligatoire. On ne connaît pas officiellement la répartition des sommes à payer (le prêt et le transfert).

Le PSG beaucoup trop passif

Pablo Sarabia est parti début janvier pour Wolverhampton, le transfert a été rendu officiel le 17. On a du mal à comprendre que Luis Campos, n’est pas réussi à lui trouver un remplaçant avant les dernières heures du mercato… Focalisés sur Malcom, qui a été bloqué par le Zenit, le PSG s’est jeté sur la piste Ziyech au dernier moment, provoquant forcément une situation fragile que le moindre grain de sable pouvait compromettre.

Sans doute sait-on dit à Paris qu’avec Messi, Neymar, Mbappé et Ekitiké, il y avait déjà beaucoup de joueurs offensifs et que l’arrivée d’un nouvel attaquant n’était pas si capitale que cela…

L’OL fait surtout du trading

Qui connaissait le Suédois Amin Sarr et le Brésilien Jeffinho avant ce mois de janvier ? Il faut être honnête, pas grand monde… Ce sont pourtant les deux seules recrues arrivés à l’OL pendant le mercato. Dans le même temps Toko-Ekambi (prêt Rennes), Faivre (prêt Lorient), Tetê (retour au Chakhtior Donetsk puis prêté à Leicester), sont partis gratuitement. Deux joueurs précédés (comme souvent, dans le cadre des transferts) par plein de belles informations (rapides, dribbleurs, buteurs…) mais qui ne vont pas satisfaire, ni les supporters, ni le staff, de l’OL, qui attendaient des renforts dans toutes les lignes, notamment un milieu défensif puissant et un défenseur central. Ces deux transferts réalisés en fin de mercato, ont des allures de transferts de compensation. Surtout Jeffinho (payé 10 millions, alors qu’il est valorisé à 1,5 million par le site spécialisé Transfermarkt), qui vient de Botafogo, le club Brésilien qui appartient à John Textor… Au total, l’OL a investi 21 millions sur des jeunes joueurs (21 ans pour Sarr, 23 pour Jeffinho). Ça ressemble à du trading pur et simple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi