mardi 23 juillet 2024

Merlier, l’enchanteur qui monte dans l’ombre de Van Der Poel

À lire

Vainqueur de sa première étape sur le Tour de France, Tim Merlier parvient à tirer son épingle du jeu (9 victoires en 2021) dans l’ombre de Mathieu Van Der Poel. Le coureur belge d’Alpecin-Fenix a su s’entourer des bonnes personnes pour progresser aussi bien sur la route qu’en cyclo-cross. Entrez dans l’univers du sprinteur de 29 ans.

CAMERON, SA COMPAGNE

Tim Merlier est en couple depuis deux ans avec Cameron. Cameron connait parfaitement le milieu puisqu’elle était cycliste avant de mettre un terme à sa carrière en 2020. Cameron est la fille du regretté Frank Vandenbroucke. Elle aide énormément Tim sur le plan psychologique et sportif puisqu’elle a toujours baigné dans ce sport. Elle le comprend parfaitement.

HEIDI, SA MÈRE

Heidi, sa mère, suit sa carrière avec attention. Elle tient un café, le Sint-Arnolduspleintie, dans son village natal de Wortegem-Petegem. En 2020, elle avait organisé une petite course afin que son fils porte son maillot de champion de Belgique acquis en 2019 car, avec la pandémie et la réduction du nombre de courses, il avait peu porté cette tunique mythique. Cette course lui a fait un bien fou moralement.

BRAAM, SON FRÈRE

Tim a un frère. Ils sont très complices et Tim a d’ailleurs débuté le cyclisme dans les pas de son jeune frère Braam (27 ans). Ils n’ont que deux ans d’écart. Braam est spécialiste du cyclo-cross et lui a donné le goût de la discipline, mais il court aussi sur route et les deux frères ont été coéquipiers.

DRIES, SON AGENT

Dries Smets s’occupe de la carrière de Tim Merlier depuis plusieurs années. A 37 ans, il a construit une belle entreprise puisqu’il est l’un des agents les plus importants dans le cyclisme. Patron de l’agence de management Squadra Sports, il gère les intérêts de la plupart des coureurs belges (Philippe Gilbert, Tiesj Benoot, Thomas De Gendt…) ou d’étrangers évoluant dans des équipes belges comme Julian Alaphilippe ou Zdenek Stybar notamment. Dries Smets conseille Tim Merlier et la montée en puissance du cycliste belge depuis deux ans est aussi le fruit du travail de cet agent qui a gagné la confiance totale de ses coureurs.

WOUT, SON AMI

Il prend souvent exemple sur Wout van Aert qui est l’un de ses meilleurs amis dans le peloton. Ils partagent la passion du cyclo-cross et ont roulé dans la même équipe en 2015 et 2016. La réussite sur la route de van Aert a motivé Merlier qui s’est dit qu’il pouvait lui aussi avoir des résultats et que le cyclo-cross et la route n’étaient pas incompatibles.

RIK, SON ANCIEN SÉLECTIONNEUR

Rik Verbrugghe a été son sélectionneur en 2019-2020. Tim Merlier, champion de Belgique 2019, était l’un des hommes de base de la sélection. Rik Verbrugghe appréciait son côté travailleur, professionnel. Verbrugghe a beaucoup compté dans la carrière sur route de Merlier, le titre de champion de Belgique étant l’une des plus grandes victoires qu’il a remportée sur route avec ses deux victoires en grands Tours en 2021 (Giro et Tour de France).

SVEN, SON SÉLECTIONNEUR ACTUEL

Sven Vanthourenhout est le sélectionneur de l’équipe de Belgique sur route depuis 2021, il est déjà sélectionneur du cyclo-cross depuis 2017. Il est l’un des techniciens belges qui connait le mieux Tim Merlier. Ancien sprinteur, il est bien placé pour le conseiller et Tim Merlier est avide de ses conseils. Les deux hommes ont une excellente relation.

PHILIP et CHRISTOPHE, SES MANAGERS

Christoph Roodhooft et son frère Philip sont les managers d’Alpecin-Fenix. Christoph est arrivé en 2009 à la création de l’équipe. Tim Merlier a rejoint l’équipe (qui s’appelait alors Corendon-Circus) en 2019 l’année au cours de laquelle il devient champion de Belgique sur route devant Thimoty Dupont et son grand ami Wout van Aert qu’il bat au sprint. En 2021, il a remporté deux étapes en grands Tours, une sur le Giro et une sur le Tour de France.

MARIO, SON MODÈLE

Tim Merlier entretient une relation privilégiée avec Mario De Clercq. L’ancien cycliste belge a été important pour lui au début de sa carrière. Il l’a conseillé et l’a notamment poussé à tenter sa chance sur la route en plus du cyclo-cross. Il a lui-même mené les deux carrières avec succès. Mario a fait le chemin inverse de Tim Merlier puisqu’il s’est spécialisé dans le cyclo-cross dans la deuxième moitié de sa carrière. Il a été trois fois champion du monde de la discipline (1998, 1999 et 2002) et a gagné la Coupe du monde 1998-1999.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi