mardi 5 juillet 2022

Monaco : Philippe Clément, le pari raté

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

A la trêve, Monaco a pris la décision surprenante de se séparer de Niko Kovac pour placer Philippe Clément sur le banc. Deux mois plus tard, l’ASM a régressé…

Neuf points pris en sept matchs (c’est à dire 21 points possibles) : c’est le pauvre bilan de Philippe Clément depuis qu’il a été installé sur le banc de Monaco à la place de Nico Kovac.

Avant lui, l’entraîneur croate totalisait 29 points en 19 rencontres. Ce qui fait 1,52 point pris par match en moyenne, contre seulement 1,28 points pour le technicien belge.

Remplacer Kovac, une décision incompréhensible

En début d’après-midi, les Monégasques menaient pourtant 1-0 à la 85ème minute, avant d’encaisser deux buts, dont le dernier lors des arrêts de jeu. Les Monégasques, qui n’avaient plus le droit à l’erreur pour atteindre leur objectif (terminer sur le podium), pourraient s’enfoncer dans le ventre mou du classement, selon les autres résultats de ce dimanche.

De quoi remettre en question la décision, jugée hâtive par le Prince Albert lui-même, de remplacer Kovac à la trêve. Pour rappel, Monaco restait sur une série de 9 points pris en quatre matchs avant la fin des matchs aller, avec seulement une défaite au Parc des Princes.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi