mardi 4 octobre 2022

Monaco : un lot de consolation à savoir apprécier…

Real Sociedad - Monaco (18h45)

À lire

Après deux saisons sans Coupe d’Europe, Monaco retrouve la Ligue Europa, non sans avoir cru jusqu’au bout pouvoir accrocher un ticket pour la Ligue des Champions.

Après la déception de la Ligue des Champions, la gloire en Ligue Europa ? Non qualifié pour les compétitions européennes lors des deux précédentes années, Monaco a manqué un retour en C1 de peu.

Vainqueur contre le Sparta Prague (51 score cumulé) lors du troisième tour préliminaire, l’ASM a chuté en barrages face à Shakhtar Donetsk au bout des prolongations. Battu à domicile à l’aller, le club du Rocher avait pris l’avantage au retour grâce au doublé de Wissam Ben Yedder.

Malgré de nombreuses occasions pour creuser l’écart, le troisième de L1 a fini par craquer. Avec ce revers en barrages, l’équipe de Niko Kovac ne repart pas bredouille puisqu’elle disputera tout de même la Ligue Europa.

Monaco peut compter sur Ben Yedder

Moins prestigieuse, elle reste une compétition abordable pour les Monégasques, même si le tirage au sort n’a pas été très clément avec le PSV Eindhoven, Sturm Graz et la Real Sociedad dans le groupe B.

Depuis son arrivée sur le Rocher il y a maintenant deux ans, Wissam Ben Yedder a pris les choses en main à la tête de l’attaque monégasque.

Doté d’une très bonne accélération et d’une technique impressionnante, l’ancien joueur de Toulouse et du FC Séville possède une expérience précieuse en C3. L’international français (14 sélections) a particulièrement brillé lors de ses soirées européennes lorsqu’il évoluait en Andalousie avec 10 buts en 13 matchs disputés.

Capable d’être décisif dans les matchs couperets, Ben Yedder sera un danger récurrent pour les défenses adverses, tout comme son coéquipier en attaque Kevin Volland.

Recruté l’année dernière, l’avant-centre allemand forme avec le numéro 10 monégasque un duo complémentaire et redoutable. Autre joueur expérimenté, Cesc Fabregas peut apporter de la sérénité auprès des jeunes qui découvrent le haut niveau.

Passé par le FC Barcelone, Arsenal et Chelsea, le milieu de terrain espagnol possède une excellente vision de jeu et affiche une belle aisance balle au pied. Seul bémol : des blessures qui l’ont souvent éloigné des terrains ces dernières saisons (seulement 21 apparitions lors du dernier exercice en L1).

Les paris Jean Lucas et Alexander Nübel

Afin d’assurer la rotation, Monaco a misé sur Jean Lucas. Recruté pour 12 M€, le milieu brésilien n’a pas réussi à s’imposer à Lyon où il n’a disputé que 25 matchs toutes compétitions confondues en deux saisons.

Prêté à Brest lors de la deuxième moitié de championnat 2020/2021 pour gagner en temps de jeu, il a désormais une nouvelle chance de se montrer en Principauté.

Un choix risqué mais qui peut s’avérer payant si Jean Lucas parvient à s’adapter rapidement. Autre pari, celui d’Alexander Nübel. Barré par la concurrence de Manuel Neuer au Bayern Munich, le jeune portier allemand a été prêté par le club bavarois.

Et bonne nouvelle pour le gardien : il a déjà gagné la confiance de son entraîneur qui l’a promu numéro 1, en lieu et place de Benjamin Lecomte, parti en prêt à l’Atletico Madrid.

Néanmoins, une interrogation subsiste quant à son manque d’expérience dans les grandes compétitions. Avec ce choix, soit ça passe soit ça casse pour Monaco qui mise sur l’apport de sa nouvelle génération, emmenée par les prometteurs Aurélien Tchouaméni et Benoît Badiashille, pour venir jouer les trouble-fête dans cette Ligue Europa.

Bruno Biache

L’AS Monaco en Ligue Europa, toutes les infos dans votre mag Le Sport.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi