samedi 20 juillet 2024

Montpellier – Clermont : vers un match à rejouer, avec points de pénalité pour le MHSC

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Encore une fois, une poignée de supporters, pour ne pas dire d’abrutis, ont gâché la fête. Les incidents de la Mosson vont couter très cher à Montpellier, qui avait match gagné.

Alors qu’il menait 4-2 au début des arrêts de jeu, le MHSC a vu l’arbitre arrêter le match définitivement, à la suite d’un jet de pétard dans la surface, qui a contraint le gardien clermontois à quitter la pelouse sur civière. Dès demain, la commission de discipline va se saisir de l’affaire et sans aucun doute, sanctionner très durement le club de Montpellier.

A LIRE AUSSI : Gérard Lopez (Bordeaux) veut Didier Digard

La sanction la plus probable est : match à rejouer sur tapis vert, huis clos imposé pour au moins un match et, très probablement, retrait de points au classement. C’est la sanction, très sévère, qui avait été infligée, en janvier 2017, au FC Metz, après les incidents similaires lors de la rencontre entre Metz et Lyon (16ème journée de Ligue 1, le 3 décembre 2016).

Les Lorrains menaient 1-0 quand un gros pétard a explosé dans la surface d’Anthony Lopes, obligeant le portier lyonnais à quitter le terrain et entraînant l’arrêt du match.

Rien à voir avec l’incident de Bordeaux – Rodez

Un cas plus récent se rapproche toutefois de cet incident, avec une sanction différente. Le 3 juin dernier, Rodez menait 1-0 à Bordeaux, quand un supporter girondin s’était introduit sur la pelouse, pour s’en prendre physiquement au buteur ruthénois (à la 25ème minute).

Là encore, le joueur (Lucas Buades) avait été obligé de quitter le terrain, avec impossibilité de revenir, ce qui entraîna l’arrêt du match par l’arbitre. Bordeaux avait finalement eu match perdu sur tapis vert, avec un point de pénalité pour cette saison.  

Les spécificités de cette rencontre, qui marquait la fin de la saison, et le fait que le club victime menait au score (ce qui pourrait laisser penser que l’arrêt du match profitait aux Bordelais), ont joué dans les sanctions infligées aux Bordelais.

Ce n’est pas le cas pour le match Montpellier – Clermont. Ce sont les Héraultais qui menaient au score et nous ne sommes qu’au mois d’octobre, donc la possibilité de rejouer existe.

5 Commentaires

  1. sanctionner le club pour avoir laisser passer un engin explosif oui car la c est sa responsabilité qui est engagé ,sanctionner le fauteur de trouble sévèrement au pénal et une IDS car il a été arrêté serait le plus logique .moi je validerais le score ,une sanction pécuniaire et des points en moins pour le club de montpellier et une interdiction d’enceinte sportive pour une longue durée a la personne plus des travaux d’intérêts généraux pour lui apprendre les bonnes manières

    • Donc il suffit qu’une personne s’infiltre chez les supporters adverses et qu’elle envoie un pétard pour que son équipe gagne le match. Ça va péter de partout🤣🤣🤣

  2. C’est obligé que le match soit à rejouer. On ne peut pas entériner le résultat, il manque 5 mn. Match à rejouer à huis clos sans retrait de points pour Montpellier me paraît la sanction la plus juste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi