dimanche 21 avril 2024

Nantes – Lens : Lafont la forme !

Nantes - Lens (21h)

À lire

Grand espoir du foot français à son poste, Alban Lafont (14 sélections avec les espoirs) a disparu de la circulation après son transfert à la Fiorentina, en 2018. De retour en Ligue 1 au bout d’un an, il a d’abord subi l’instabilité et les crises successives du FC Nantes (3 entraîneurs en deux saisons), avant de s’épanouir sous la direction d’Antoine Kombouaré.

Privé de troisième gardien de but pour les derniers matchs des Bleus en novembre, Didier Deschamps a finalement rappelé Alphonse Aréola, malgré son très faible temps de jeu à West Ham (4 matchs joués). Mais le sélectionneur aurait pu choisir Alban Lafont, qui retrouve son meilleur niveau. Celui qui faisait de lui un des plus grands espoirs du foot français à son poste, titulaire en Italie à l’âge de 19 ans.

Longtemps considéré comme le futur gardien des Bleus (il est international depuis l’âge de 16 ans et compte 14 sélections avec les Espoirs), le gardien du FC Nantes a disparu des radars en quittant Toulouse pour la Fiorentina, à l’été 2018.

Titulaire en Série A à 19 ans

Pourtant, à tout juste 19 ans, le joueur formé au TFC a tenu pendant toute la saison la place de n°1 dans l’équipe de Serie A. Dans l’anonymat quasi total, dû au fait que l’équipe Franck Ribéry (qui vient de quitter le Bayern) rate complètement sa saison et termine à la 16ème place.

Au cours de l’été, le club italien veut repartir sur de bonnes bases et décide de confier le poste de n°1 au jeune Bartlomiej Dragowski, revenu d’une saison en prêt à Empoli. Exit Alban Lafont, qui part à Nantes pour un prêt de deux saisons avec une option d’achat obligatoire. Pas franchement le genre de transfert qui va booster sa carrière.

Après deux premiers mois réussis  sous la direction de Christian Gourcuff (Nantes prendra 19 points au cours de ses 9 premiers matchs), sorti de sa retraite début août pour remplacer Vahid Halilhodzic (le Serbe démissionne le 2 août), ça va se gâter.

Trois entraîneurs différents en deux ans à Nantes

Nantes enchaine les bonnes et surtout, les mauvaises séries, dans une ambiance de crise quasi permanente, et termine à la 13ème place, après l’interruption de la saison au lendemain de la 28ème journée, en raison de la pandémie.

2020/2021 ne commence pas franchement mieux. Les Canaris n’ont que douze points après douze journées. Le prometteur gardien des espoirs ne parvient pas à tirer son épingle du jeu. Les Canaris ont une des moins bonnes défenses de Ligue 1 avec 26 buts encaissés au cours des 15 premiers matchs, 31 à la fin de la phase aller.

Ce n’est pas la mise à l’écart de Gourcuff, remplacé par Raymond Doménech l’espace de six matchs, qui va remettre le portier nantais dans de meilleurs dispositions. Nantes continue de prendre beaucoup de buts (12 en 6 rencontres, dont la défaite 4-2 en Coupe de France contre Nantes), entrainant Alban Lafont vers la médiocrité.

Il faudra l’arrivée d’Antoine Kombouaré, nommé à la place de Doménech après la défaite en Coupe, pour le relancer.  « Quand je suis arrivé, j’ai vu un gardien en difficulté, qui doutait », raconte le technicien Kanak. « En discutant avec lui, j’ai vu qu’il n’était pas dedans. C’est un garçon qui ne travaillait pas. La meilleure chose à faire, c’était de remettre le bleu de chauffe, c’est ce qu’il a fait ».

Nantes a la 6ème défense de Ligue 1

Promu capitaine à la place de Nicolas Pallois, Alban Lafont a remonté la pente. Le natif de Ouagadougou (Burkina Faso) a vu le FC Nantes lever l’option d’achat (estimée à 7,5 millions d’euros) : rien de mieux pour le remettre définitivement en confiance.

« C’est une vraie preuve de confiance commune. Le signe que je fais bien mon travail. C’est à mon tour de rendre la pareille, en prouvant un peu plus , chaque jour sur le terrain », commentait-il en avril dernier, juste avant de voir les Canaris se sauver en barrages, contre son ancien club. Depuis, l’ancien Toulousain prouve chaque semaine qu’il est tout proche de son meilleur niveau.

Si les Canaris ne sont que treizièmes au classement, une victoire contre le FC Nantes les ferait basculer dans la première moitié de tableau, à seulement deux points de leur adversaire. Avec seulement 21 buts encaissés en 17 matchs, Nantes possède la 6ème défense de Ligue 1. On y voit bien sûr la rigueur instaurée par Antoine Kombouaré, mais Alban Lafont n’y est pas étranger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi