dimanche 25 septembre 2022

National : une saison qui s’annonce très tendue !

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Si la dernière saison de National n’a pas manqué de suspense avant de consacrer Laval et Annecy, la nouvelle édition 2022/2023 risque d’être inoubliable.

Avec la refonte des championnats en France, le championnat National ne devrait pas permettre des approximations et des erreurs dès l’entame de la saison. En effet, cette année, il ne devrait pas y avoir de ventre mou. Avec uniquement 2 montées et 6 descentes, ce sont 8 équipes sur 18 qui verront leur destin respectif être chamboulé.

La bataille pour la Ligue 2 devrait concerner de nombreuses équipes et surtout certaines qui ne ménagent pas leurs efforts pour continuer de grandir. Il est évident que Nancy et Dunkerque qui arrivent de Ligue 2 voudront retrouver l’ascenseur de la montée rapidement. Seulement les exemples de Châteauroux et Chambly, relégués en N2, prouvent la difficulté pour ces équipes qui arrivent du niveau supérieur.

La Berrichonne est de retour. Elle a appris de ses erreurs et compte bien jouer les premiers rôles. Tout comme Le Mans de Cris ou encore le Red Star de Habib Beye. Fort de l’arrivée de nouveaux actionnaires, 777 Partners, le club audonien veut surfer sur sa bonne fin de saison pour regarder en haut.

Après, il y aura un lot d’équipes à ne pas sous-estimer comme Villefranche, Orléans, Sedan et même Bourgen-Bresse qui ont déjà joué les premiers rôles par le passé.

Concarneau qui avait été l’une des équipes séduisantes de la saison passée va devoir repartir sur de nouvelles bases rapidement après le départ de plusieurs cadres. Saint-Brieuc, Cholet et Avranches doivent rebâtir et faire en sorte que leurs nouveaux cycles les laissent loin de la zone rouge. En effet, le bas du classement risque d’occuper tous les esprits avec un tiers des équipes qui descendront.

Les promus en National ont un coup à jouer

Surtout, les 4 promus veulent garder leur place en National et même prétendre à jouer les trouble-fêtes. En premier lieu, Versailles qui arrive avec un véritable pouvoir financier et un effectif expérimenté composé de joueurs qui savent gérer la pression. Le Puy aussi ne veut pas faire une année et redescendre.

Tout comme le petit Poucet du Paris 13 Atletico et le revenant FC Martigues. Il ne faudra pas se louper dès les premières journées. Tout comme le miraculé club de Bastia-Borgo qui récupère le strapontin du FC Sète. Le National promet de ne laisser personne sans objectif jusqu’au bout et la dernière journée devrait attendre les dernières secondes avant de livrer son verdict final.

Alors que la première journée, qui se jouait vendredi dernier, ne nous a pas apporté beaucoup plus d’informations (si ce n’est le fait que cela est très serré), Nancy est déjà très attendu dans le choc contre Bourg-en-Bresse (match décalé, lundi à 18h30).

Tous les champions de National depuis 1997

  • 1997-1998 : AC Ajaccio
  • 1998-1999 : CS Louhans-Cuiseaux
  • 1999-2000 : AS Beauvais 2000-2001 : Grenoble Foot 38
  • 2001-2002 : Clermont Foot 2002-2003 : Besançon RC
  • 2003-2004 : Stade de Reims
  • 2004-2005 : Valenciennes FC
  • 2005-2006 : Chamois niortais FC
  • 2006-2007 : Clermont Foot
  • 2007-2008 : Vannes OC
  • 2008-2009 : FC Istres 2009-2010 : Evian Thonon Gaillard FC
  • 2010-2011 : SC Bastia 2011-2012 : Nîmes Olympique 2012-2013 : US Créteil-Lusitanos
  • 2013-2014 : US Orléans LF
  • 2014-2015 : Red Star FC
  • 2015-2016 : RC Strasbourg
  • 2016-2017 : LB Châteauroux
  • 2017-2018 : Red Star FC
  • 2018-2019 : Rodez AF
  • 2019-2020 : Pau FC
  • 2020-2021 : SC Bastia
  • 2021-2022 : Stade Lavallois
spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi