samedi 8 octobre 2022

NBA : pourquoi Nikola Jokic a signé le plus gros contrat de l’histoire

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

On a étudié le CV de Nikola Jokic (27 ans), MVP des deux dernières éditions sous le maillot des Nuggets avec qui il vient de signer le plus gros contrat de l’histoire (264 millions sur cinq ans).

MORPHOLOGIE – 2m11 129kg

Le Serbe est une véritable force de la nature. Son physique hors-norme fait de lui un pivot intraitable. Dans la raquette, il est très difficile à bouger. Cela ne l’empêche pas d’aimer distribuer les ballons.

FORMATION – KK Vojvodina Srbijagas (jusqu’en 2012)

Le natif de Sombor dans le nord de la Serbie découvre le basket en jouant avec ses deux frères Strahinja et Nemanja. Tout jeune, il porte les couleurs du KK Vojvodina Srbijagas. Très vite, il en devient une figure dominante. Il intéresse alors de nombreux clubs huppés du pays. Lors de l’été 2012, il signe un contrat avec le KK Mega Leks. Il a alors 17 ans. « Jokic est un produit de l’ancienne Yougoslavie.

Voilà pourquoi il aime tant distribuer le jeu. Les jeunes sont à la base des meneurs de jeu. Ce n’est qu’en vieillissant qu’ils se spécialisent à un poste. En Serbie, Jokic est la deuxième star sportive derrière Djokovic. Il y a quelques mois, les deux Djokers étaient réunis pour le dernier match de Dejan Milojevic avant qu’il ne parte aux Etats-Unis (à Golden State, Ndlr). Une occasion très rare. Jokic est aussi un héros en Serbie » assure le journaliste Miodrag Dimitrijevic de Nova.rs ;

EXPÉRIENCE KK Mega Leks (2012-2015)

Nikola Jokic lance sa carrière pro dans ce club serbe. Bien que lors de sa première saison, il effectue surtout son apprentissage au sein de l’équipe junior, il participe tout de même à cinq rencontres du championnat serbe (1,8 point, 2 rebonds en 10,2 minutes). En 2013/2014, Jokic dispute 25 matches de Ligue adriatique avec des moyennes très en hausse : 11,4 points, 6,4 rebonds et 2,5 passes ; En parallèle, il dispute 13 matches du championnat serbe : 10,9 points, 6 rebonds, 3,3 passes. Le 26 juin 2014, il est drafté en 41ème position par les Nuggets. Il reste malgré tout une saison supplémentaire dans son équipe serbe. Après l’élimination de son équipe par le Partizan Belgrade en demi-finale du championnat, il prend la direction de la NBA.

Nuggets de Denver (depuis 2015)

Le 10 juillet 2015, il signe un contrat de quatre ans avec la franchise du Colorado. Le 18 novembre 2015, il réalise déjà son meilleur match avec 23 points et 12 rebonds contre San Antonio (victoire 109-98). Depuis son arrivée, il est le joueur phare des Nuggets. Et ce même si Denver court toujours après un premier titre NBA.

PALMARÈS 2015 : MVP Championnat ABA

Cette année-là, son équipe termine 10ème de la Ligue adriatique. Jokic est nommé MVP de la saison et meilleur espoir. En 24 matches, il obtient une ligne statistique de 15,4 points, 9,3 rebonds et 3,5 passes.

2016 : Vice-champion olympique

Si, en 2013, aux Mondiaux, il obtient déjà une médaille d’argent avec les U19 serbes (élu MVP du tournoi), celle obtenue trois ans plus tard a évidemment encore plus de poids à Rio aux JO. Les Serbes ne s’inclinent en finale que contre les USA (96-66). A la fin de sa première saison NBA, il se classe 3ème au classement du rookie de l’année derrière Karl-Anthony Towns et Kristaps Porzingis.

NBA All-Star de 2019 à 2022

264 millions de dollars, c’est la somme que Denver a consenti début juillet pour la prolongation de son contrat s’étalant sur les cinq prochaines années. C’est l’accord financier le plus conséquent de toute l’histoire de la Grande Ligue ! On parle évidemment d’un joueur qui a déjà quatre sélections NBA AllStar… ces quatre dernières années.

MVP NBA 2021 et 2022

 Si Jokic a déjà été élu deux fois joueur serbe de l’année en 2018 et 2021, ses trophées de MVP en NBA au cours de ces deux dernières années l’ont placé dans une autre dimension. En 2021, Jokic avait participé à tous les matches de Denver alignant des statistiques hallucinantes : 26,4 points, 10,8 rebonds, 8 passes. Cette année, il est encore monté d’un cran : 27,1 points, 13,8 rebonds. Jokic devrait même être une des grandes attractions du Championnat d’Europe du 1er au 18 septembre.

CONCLUSION

Par son gabarit, sa polyvalence, son altruisme, son habileté, sa vision du jeu exceptionnelle, il peut notamment délivrer des passes en or, Nikola Jokic a déjà marqué l’histoire de la NBA. Contre les Bucks un soir de février 2018, il accomplit le triple-double le plus rapide de tous les temps en 14 minutes et 33 secondes (16 points, 11 rebonds, 10 passes). Il lui faut ramener maintenant une bague…

L’AVIS DE… DEJAN MILOJEVIC

L’ancien entraîneur de Mega Leks : « Jokic est en constants progrès saison après saison. Quand on le voit jouer, on se demande s’il peut faire encore mieux et c’est le cas. C’est un garçon qui travaille beaucoup. Du temps où il était à Mega, je savais qu’il pourrait devenir un très bon joueur de NBA. De là à ce qu’il devienne un MVP, je ne le croyais pas. Novak Djokovic est probablement le plus grand athlète de tous les temps en Serbie. Mais Nikola est en train de marcher sur ses traces. Il a encore de nombreuses belles années devant lui ».

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi