jeudi 25 juillet 2024

Ne parlez pas d’âge à Dominique Malonga (18 ans) : « Ce n’est qu’un chiffre ! »

À lire

A seulement 18 ans, Dominique Malonga est la plus jeune joueuse – une joueuse capable de claquer un dunk à l’entraînement ! – appelée par Jean-Aimé Toupane en vue des JO et compte bien s’imposer dans l’équipe.

Comment, à seulement 18 ans, voyez-vous ces Jeux ?

Ce sont non seulement mes premiers Jeux, mais aussi ma première vraie campagne avec l’équipe de France, donc il y a beaucoup de premières fois. Mon âge, c’est un chiffre et tant que je peux performer sur le terrain, c’est le plus important. 

Le groupe France est assez jeune avec 25 ans de moyenne d’âge, que pensez-vous de cette nouvelle génération ?

Dans le groupe, la tendance de l’âge a changé, l’effectif était un peu vieillissant, maintenant on a de plus en plus de jeunes avec des 98, des jeunes en dessous de 2000 donc ça montre vraiment qu’il y a une nouvelle ère qui débute. On veut montrer un nouveau visage de l’équipe, animée par la jeunesse. Le coach a fait des choix pour laisser la place aux jeunes, maintenant c’est à nous de montrer qu’il n’a pas eu tort de faire ce choix-là en nous donnant sa confiance. On l’a montré en saison avec Tarbes parce que même si c’est l’équipe la plus jeune du championnat on est celle qui est aller le plus loin (battue en demi-finale par Basket Landes, Ndlr). Certes, on était jeunes, mais on a su jouer contre les anciennes ; que tu aies 18 ou 25 ans, tant que tu peux jouer tu joues !

« Le coach a fait des choix pour laisser la place aux jeunes, c’est à nous de montrer qu’il n’a pas eu tort »

De quoi rêvez-vous pour le futur ?

Je ne m’impose pas de limites, car je pense que dire où je veux aller c’est m’en donner. Je fais, si je vois que ça fonctionne j’avance, je continue à monter jusqu’à ce que ça bloque et puis on verra. J’ai des objectifs précis que je veux atteindre, aujourd’hui c’est être dans les 12 sélectionnées pour les JO, après ce sera de performer avec Lyon (où elle va faire son retour après avoir été prêtée deux saisons à Tarbes, Ndlr), aussi travailler pour être draftée le plus haut possible en WNBA. Il y a plein d’objectifs qui sont fixés par des évènements et je continue d’avancer.

Propos recueillis par Tom Leray

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi