mardi 4 octobre 2022

Neymar : l’année du Ballon d’Or ?

À lire

A 28 ans, la star brésilienne du PSG arrive à maturité et en pleine forme physique au moment d’aborder la deuxième partie de la saison. De quoi espérer des bonnes performances de son équipe en Ligue des Champions dont il est déjà le meilleur buteur. Le parcours idéal pour un futur ballon d’or…

La blessure de Neymar qui l’a tenu éloigné des terrains un mois tout juste a davantage de bons côtés que de mauvais. Contrairement à Mbappé, la star brésilienne a pu souffler et recharger les batteries pour attaquer 2021 dans les meilleures conditions. Depuis la reprise de la saison, le 10 septembre dernier à Lens (match qu’il ne jouait pas pour cause de Covid), Neymar a ainsi joué cinq matchs de moins de le Français (25 contre 20), toute compétitions confondues. Cinq rencontres sur une durée de 130 jours, ça compte, mais peut-être pas autant que le mois complet de repos que s’est offert le Brésilien entre le 13 décembre et le 13 janvier.

Le retour en forme du Brésilien dans le Trophée des Champions contre l’OM (20 minutes) et trois jours plus tard à Angers (90 minutes) montrent que ses derniers ennuis de santé n’ont eu aucun impact sur ses performances. De bon augure, un peu moins d’un mois avant le choc contre le Barça en Ligue des Champions et à une période où la suprématie parisien en Ligue 1 est mise à mal.

Prolongation en vue

Si le licenciement de Thomas Tuchel et l’arrivée de Mauricio Pochettino ont occupé l’actualité du PSG en ce début d’année 2021, avec son lot d’informations sur les prochains transferts, il y a deux dossiers qui obsèdent les supporters parisiens : les prolongations de contrat de Neymar et Kylian Mbappé. Ce sont d’ailleurs aujourd’hui les priorités absolues du nouveau coach, avant même l’arrivée de renforts. Dans un long entretien accordé à nos confrères France-Football, Léonardo a d’ailleurs répété la position du club de la capitale à propos de ses deux stars.  

Les deux joueurs termineront leur bail avec le club de la capitale en juin 2022, ce qui les rend vulnérables dès le mois de juin prochain. Une information que les suiveurs du PSG maitrisent tant elle est martelée dans les médias…

Le 27 décembre dernier, en pleine trêve hivernale le journal espagnol El Confidencial a lâché une petite bombe en affirmant que le PSG et Neymar s’étaient mis d’accord pour prolonger son contrat ! Une information à apprécier avec précaution vue la complexité du dossier (et le fait qu’El Confidencial ne soit pas un journal spécialisé dans le foot), mais qui va dans le sens de l’actualité de ces dernières semaines, avec un Neymar ne cachant pas son bonheur de jouer au PSG. « Je suis très heureux ici à Paris », lâchait notamment le n°10 parisien après la nette victoire sur Basaksehir (5-1) en Ligue des Champions. 

Etat d’esprit exemplaire

Un match qui, après ses exploits à Manchester une semaine plus tôt, confirmait le retour au top niveau du Brésilien. Et si la grosse entorse provoquée par le tacle de Thiago Mendes contre l’OL le 13 décembre dernier, a encore freiné le Parisien dans sa montée en puissance, la blessure n’est cette fois pas assez grave pour entrainer des conséquences irrémédiables sur les performances de la star du PSG en 2021. 

Dès son retour, 20 minutes contre l’OM dans le Trophée des Champions et 90 minutes à Angers trois jours plus tard, Neymar a prouvé qu’il n’avait pas trop souffert de cet arrêt. 

Agé de 28 ans, le Brésilien laisse apparaître une certaine maturité dans son jeu avec une meilleure gestion des efforts et un sens du collectif très apprécié. S’il tombe encore dans certains excès, souhaitant parfois utiliser son immense talent pour faire la différence, Neymar a évolué dans son jeu au contact de Tuchel et on attend beaucoup de sa collaboration avec Pochettino, dont les exigences seront encore supérieures. Et de ce côté là, les échos sont déjà très positifs.

Plus complet que Haaland et Lewandowski, plus buteur que De Bruyne, plus talentueux que Salah

Tout semble réuni aujourd’hui pour permettre à Neymar de devenir en 2021 ce que son potentiel laisse à penser depuis longtemps : le meilleur joueur du monde.

A l’image de Messi et Ronaldo, Neymar n’est pas seulement un buteur, mais aussi un formidable créateur de jeu, capable de déstabiliser une défense entière à lui tout seul. Et plus seulement grâce à un dribble magique. Son deuxième but contre Manchester United est symbolique de son retour au sommet. Rappelons-nous : une première action très technique côté droit pour ressortir le ballon en éliminant 3 adversaires, un changement de côté vers Mbappé, puis au prix d’une course de trente mètre, il se retrouve à la finition dans la surface (après un passage par Rafinha). Le tout à la 90ème minute d’un match où il donnait l’impression d’avoir du mal à terminer physiquement. 

Plus complet que Haaland ou Lewandowski (qui aurait mérité le Ballon d’Or cette année), plus talentueux que Salah, plus décisif que De Bruyne, Neymar a les moyens de mettre le monde du foot à ses pieds. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi