mardi 25 juin 2024

Nice : l’énigme Kasper Dolberg

À lire

Muet en championnat depuis le 14 janvier, Kasper Dolberg vit des moments compliqués avec l’OGC Nice. Relégué sur le banc de touche, il est là, sans être là, donnant l’impression d’être en perdition.

Arrivé en provenance de l’Ajax lors de l’été 2019, contre 20,5 millions d’euros, le Danois est encore à ce jour l’achat le plus cher de l’histoire des Aiglons. Un statu assumé lors de sa première saison sur la Cote d’Azur, avec 11 buts en 23 apparitions. Après une seconde saison en demi-teinte notamment due à des blessures et des problèmes personnels, l’international de 24 ans réussira son Euro, ce qui relancera sa cote sur la scène internationale. Malgré des rumeurs de départ, il restera finalement dans le sud de la France pour participer à l’ambitieux projet INEOS.

Une partie psychologique ?

Depuis, l’ancien joueur de l’Ajax donne l’impression de trainer comme une âme en peine sur les pelouses de Ligue 1. Si sa première partie de saison est restée acceptable, en revanche, aujourd’hui, il donne l’impression d’être en perdition. Il faut dire qu’en novembre dernier, il annonçait souffrir de diabète de type 1 après avoir déjà été touché par le covid à deux reprises. Il sera d’ailleurs une nouvelle fois positif en février 2022. Même si, en apparence, ses différents problèmes médicaux, n’affectent pas le joueur, on ne peut s’empêcher de penser qu’un doute est né, quant à sa capacité à réaliser des efforts. Est-il devenu un joueur plus fragile ?

En tout cas, ses coéquipiers en attendent de plus, à l’image de son capitaine Dante qui a récemment déclaré « Kasper a toute la panoplie du grand attaquant, il ne devrait pas être à Nice compte tenu de toutes ses qualités. Je lui ai déjà dit ce que je pensais en face, donc, je n’ai aucun mal à affirmer qu’on attend plus de lui ».

Surtout en ce moment, qui voit Nice patiner à force de ne pas trouver le chemin des filets, et qui dégringole au classement.

Vers un départ cet été ?

Aujourd’hui, la rumeur d’un possible départ devient de plus en plus insistante. Sous contrat jusqu’en juin 2024, le Danois pourrait bien ne pas être retenu. Nice pourrait faire le choix de le vendre afin d’espérer récupérer les 20 millions investis. Ce qui explique peut-être aussi la sortie très positive de Julien Fournier au sujet de son buteur. « Kasper ne traîne pas de spleen. Ce n’est pas quelqu’un d’exubérant, ce n’est pas un Méditerranéen » a expliqué le directeur du football sur RMC. « Il a entraîné des Covid (trois fois), des blessures, une petite maladie (diabète) qui l’a perturbé, ce ne sont pas des choses anodines ni simples. Pour moi, en valeur intrinsèque, il reste un des meilleurs attaquants européens, c’est un élément d’une grande qualité ».

Kevin OLLIER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi